Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Saint-Médard-d’Excideuil > Moulin d’Essendieras

Moulin d’Essendieras

À Saint-Médard-d’Excideuil, la papeterie d’Essendieras constitue un témoignage sur cette industrie pratiquée dans le Haut Périgord.

La châtellenie d’Excideuil a possédé cinq moulins à papier sur la vallée de la Loue dont faisait partie le moulin d’Essendieras. D’abord aux mains des Malet dès le XVe siècle, le moulin est affermé aux Dumas au XVIe siècle. Les Dumas, maîtres papetiers, vendent au XVIIe siècle quatre catégories de papier aux marchands flamands.

Le papier était fabriqué à partir de la peille (chiffons). Cette dernière était triée, mise en charpie avant de la laisser pourrir dans de grands bacs en pierre. Placée ensuite dans des piles en bois, elle était déchiquetée par des maillets munis de marteaux. La pâte ainsi obtenue était blanchie avant d’être encollée et transformée en feuille de papier par l’utilisation d’un tamis. Les feuilles étaient ensuite pressées et mises en paquets. Enfin, elles étaient mises à sécher sur des cordes dans le grenier du moulin.

Dès le XVIIIe siècle, l’activité de la papeterie prend fin au profit de la mouture du grain, jugée plus rentable.


Patrimoine


Informations pratiques

Ce moulin ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

F. A. Boddart (2006). “Les papeteries d’Essendieras et de Saint-Médard en la châtellenie d’Excideuil aux XVIIe et XVIIIe siècles”, in tome CXXXIII (édité par), Bulletin de la Société Historique et Archéologique du Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite