Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Vendoire > Motte de Bourzac

Motte de Bourzac

Au lieu-dit Bourzac, sur un talus artificiel de grande hauteur, s’élève dès le XIe siècle le fief des Raymond, seigneurs de Vendoire, qui dépend alors de l’Angoumois et non du Périgord.

Le premier château dit de Bourzac (« castrum de Borziaco » au XIIIe siècle) s’élève sur une motte, dominant de manière stratégique la vallée de la Lizonne dont les eaux creusent des fossés défensifs autour de ses murailles.

Assiégée par les Anglais lors de la guerre de Cent Ans, la motte est alors abandonnée et on déplace la châtellenie de Vendoire, qui devient chef-lieu. Un autre château fort est alors construit au pied de la motte au XVe siècle, mais est ruiné lors des guerres de Religion.

Si des murailles et des morceaux de brique sont retrouvés sur le site jusqu’au milieu du XIXe siècle, il ne reste plus de traces aujourd’hui de la construction en bois qui s’élevait sur cette motte ni de ses deux enceintes circulaires, mais on y trouve encore une statue.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean Secret (1966). Le Périgord des châteaux, manoirs et gentilhommières, RIS, BibTeX.


Partager cette visite