Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Morlanne

Morlanne

Morlanne jouit d’une situation géographique privilégiée qui lui a permis d’être, au Moyen Âge, l’un des sites les plus stratégiques du système de défense de la vicomté de Béarn.

L’étymologie du nom de Morlanne, qui signifie « sommet sur la lande », corrobore tout à fait la situation géographique de la ville. Celle-ci se trouve sur une hauteur dominant une lande appelée Gert qui prolonge les Landes du Pont-Long. Le village fut édifié sur le point culminant de la région, une crête dominant le versant nord de la vallée de Luy-de-Béarn. Sa situation frontalière avec la Gascogne achève d’en faire un site tout à fait stratégique.

Le complexe défensif primitif est constitué de plusieurs mottes et d’une enceinte fortifiée ovale - entourée d’un double talus et d’un fossé - dite « Castéra du Bialer » ou camp romain.

Le développement de la cité s’est fait en deux temps. Tout d’abord, deux groupements se forment : l’un au sud à proximité du château, l’autre au nord autour de l’église. Les deux édifices sont construits sur des mottes qui seraient antérieures au XIIe siècle. Dans un second temps, dans l’espace vide situé entre le château et l’église, un système d’habitations et de rues se met en place. Lors du recensement de 1385, Morlanne abrite 72 foyers, ce qui est considérable pour l’époque.

En 1373, un château est construit sur les bases d’un castel du XIIe siècle, sur les ordres de Gaston Fébus pour son demi-frère Arnaud-Guilhem. Le site devient alors l’une des pièces maîtresses du système de défense de la vicomté de Béarn.

Par la suite, au XVe siècle, une abbaye laïque est installée à Morlanne. Construction spécificique du Béarn, celle-ci est l’habitation d’un seigneur qui a également des charges religieuses. En échange, il est gratifié de nombreux privilèges.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la construction d’habitations plus modernes remplacent les constructions médiévales.


Commune

  • Nom des habitants : Morlannais, Morlannaises.
  • Superficie : 1294 hectares
  • Population : 428 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Luy-de-Béarn

  • Origine du nom et description du blason :

    Morlanne doit probablement son nom à une racine pré-indo-européenne mor , et au suffixe gascon - lana qui signifie « sommet sur la lande ».


Informations pratiques

Mairie de Morlanne : 05.59.81.61.23

http://www.communautecommunes-arzacq.fr/

Office de tourisme de Pau : 05.59.27.27.08

http://www.pau-pyrenees.com/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.

Georges Fabre (1994). Carte archéologique de la Gaule, Pyrénées-Atlantiques, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite