Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Biron > Monument vivant de Biron

Monument vivant de Biron

Particulièrement original, le monument vivant de Biron permet de perpétuer la mémoire des habitants de la commune morts pendant les guerres du XXe siècle de façon évolutive.

Jochen Gerz est un artiste allemand travaillant en France depuis 1966. Sur une commande du Ministère de la Culture, il travaille au remplacement du monument aux morts de Biron érigé dans les années 20. Ce projet est élaboré avec l’aide des étudiants de l’école des Beaux-Arts de Bordeaux.

Le monument vivant de Biron conserve l’ancien obélisque en pierres de Dordogne qui constituait le monument précédent. Restauré, il est désormais orné de nombreuses plaques émaillées reproduisant les réponses des habitants de la commune à une question posée par l’artiste, mais restée secrète. La plupart des contenus tournent autour des thèmes de la mémoire, de la liberté et des idéaux.

Inauguré le 13 juillet 1996, le monument de Biron est dit « vivant », car il est en perpétuelle évolution. En effet, il s’enrichit au fil des années des réponses données par les nouveaux arrivants dans la commune.

Le monument vivant de Biron compte à ce jour 127 plaques.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Annette Becker (1991). Les Monuments aux morts : patrimoine et mémoire de la Grande Guerre, RIS, BibTeX.

, Site officiel du Pays de Bergerac, RIS, BibTeX.


Partager cette visite