Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Sainte-Marie-de-Chignac > Monument aux résistants de Sainte-Marie-de-Chignac

Monument aux résistants de Sainte-Marie-de-Chignac

Le monument aux résistants de Sainte-Marie-de-Chignac glorifie les résistants tombés le 4 mars 1944, lors d’une action de leur groupe effectuée peu avant la Libération.

Situé entre la voie de chemin de fer et la route nationale 89, ce monument est de facture très classique. Il se présente sous la forme d’un obélisque, sur lequel est sculptée une croix de Lorraine, inscrite dans le V de la victoire. Cette croix à deux branches est choisie dès son arrivée à Londres par le général de Gaulle, comme emblème de la résistance. Sous cette représentation, les mots « Honneur et Patrie » sont inscrits en relief.

D’autre part, l’obélisque est érigé sur un socle cubique, flanqué de colonnettes cannelées. Au centre, une plaque de granit rose reçoit la mention « Ici, le 4 mars 1944, tombèrent glorieusement pour la France Baratau René, Bonnefond Pierre, Grenier Paul ».

Ce monument aux morts de Sainte-Marie-de-Chignac compte parmi les nombreux édifices commémorant la Résistance en Dordogne, très active dans le département.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jacques Bouillon, Michel Petzold (1999). Mémoire figée, mémoire vivante, les monuments aux morts, RIS, BibTeX.


Partager cette visite