Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Saint-Geyrac > Monument aux morts de Saint-Geyrac

Monument aux morts de Saint-Geyrac

Le monument aux morts de Saint-Geyrac, outre la commémoration des soldats morts lors des deux guerres mondiales, rappelle à tous le rôle joué par le Général de Gaulle lors de son exil londonien en 1940.

Situé à proximité de l’église, au bord de la route, le monument aux morts de Saint-Geyrac commémore le souvenir des soldats morts sur le front pendant les deux guerres mondiales. Son obélisque, orné d’une palme de bronze, repose sur un socle cubique gravé, lui-même juché sur une base parallélépipédique. L’ensemble, en pierre calcaire, reçoit les noms des vingt-quatre natifs de Saint-Geyrac tombés au combat au cours de deux guerres mondiales. Par ailleurs, l’ensemble est entouré d’une chaîne tendue entre quatre petits obus.

L’obélisque de ce monument de Saint-Geyrac surmonte une plaque émaillée, bordée d’un liseré tricolore. C’est la reproduction d’une affiche comportant un texte, longtemps confondu avec celui de l’appel du 18 juin. En réalité, il s’agit de l’affiche de Londres, éditée au lendemain du fameux appel lancé par le général de Gaulle, en août 1940. Elle est imprimée en Angleterre par un dénommé Achille Olivier Falleck. On peut lire en titre les mots « À tous les Français » suivis de « La France a perdu une bataille ! Mais la France n’a pas perdu la Guerre ! ». Le discours se termine par la signature du général.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jacques Bouillon, Michel Petzold (1999). Mémoire figée, mémoire vivante, les monuments aux morts, RIS, BibTeX.

Mémorial Genweb, RIS, BibTeX.

Fondation Charles de Gaulle, RIS, BibTeX.


Partager cette visite