Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Pressignac-Vicq > Monument aux morts de Pressignac-Vicq

Monument aux morts de Pressignac-Vicq

Le monument aux morts de Pressignac-Vicq, construit dans les années 1920, prend la forme classique d’un obélisque en pierre orné de symboles patriotiques.

Aux lendemains de la Première Guerre mondiale, la commune décide de faire édifier un monument aux morts pour rendre hommage aux soldats, originaires de la commune, morts au combat. Celui-ci prend la forme d’un simple obélisque sur lequel on a fixé une plaque de marbre avec le nom des victimes.

Puis, suite aux événements du 21 juin 1944, où le groupe résistant Sud-Dordogne est massacré par les Allemands, la commune décide de faire graver sur le monument le nom de la trentaine de personnes qui ont trouvé la mort ce jour là.

Plus tard, une autre plaque est ajoutée pour le village de Vicq, rattaché à la commune de Pressignac en 1960. Par manque d’argent, la commune de Vicq s’était contentée, jusqu’à cette date, d’apposer une plaque dans son église.

Le monument aux morts de Pressignac-Vicq est entouré d’un petit jardinet, ce qui lui confère un caractère sacré.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Guy Penaud (1985). Histoire de la résistance en Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite