Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Bergerac > Monument aux morts de la Résistance de Bergerac

Monument aux morts de la Résistance de Bergerac

A Bergerac, le monument aux morts érigé à la mémoire des victimes de la Seconde Guerre mondiale se dresse place Gambetta. Il est dédié en particulier à toutes les familles de résistants, déportés et internés, comme le montre l’inscription « RESISTANCE », qui couvre toute sa hauteur.

Quand est instauré en 1943 le S.T.O. (Service du Travail Obligatoire), les Bergeraçois organisent très vite des réseaux de résistance pour protéger les réfractaires. Ces réseaux s’étoffent et multiplient les actes de sabotage, en particulier dans les gares. Ils s’emploient notamment à acheminer vers l’Espagne les équipages alliés abattus. La résistance offre ensuite son aide pour les parachutages, le renseignement et, au moment de la Libération, harcèle la 2e Panzer SS, la division « Das Reich ».

La répression contre la population est intense, et des maquisards sont fusillés. Mais Bergerac est libéré le 21 août 1944.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Yves Korbendau (2006). Bergerac, patrimoine et histoire, RIS, BibTeX.


Partager cette visite