Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > La Force > Monument aux morts de La Force

Monument aux morts de La Force

Le monument aux morts de La Force, qui prend la forme inhabituelle d’une sculpture figurant une jeune femme, est réalisé par un célèbre sculpteur parisien, M. Forestier. Natif d’Eymet, celui-ci exécute de nombreuses commandes de monuments aux morts après la Grande Guerre.

Dès les premiers mois du conflit, le conseil municipal de La Force réfléchit à l’édification d’un monument commémoratif. En 1916, un impôt exceptionnel de quatre centimes soixante est prélevé, selon la proposition du maire, le Docteur Clament. Ce n’est finalement qu’en février 1924 que la décision est prise de réaliser ce monument.

Le monument aux morts de La Force montre une jeune femme éplorée qui tient deux bouquets à la main, allant sans doute les déposer sur une tombe imaginaire. C’est le symbole choisi par les vivants pour rendre hommage aux disparus.

Ce n’est qu’en 1926 que cette sculpture atypique-aucun symbole guerrier n’y est représenté-est inaugurée.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Association de Recherches Archéologiques et Historiques du Pays de La Force, RIS, BibTeX.


Partager cette visite