Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Bouzic > Monument aux morts de Bouzic

Monument aux morts de Bouzic

Le monument aux morts de Bouzic exalte un fort patriotisme grâce à l’emploi d’une iconographie sculptée bien spécifique.

Le monument reprend une forme très utilisée dans ce type de monument au lendemain de la Première Guerre mondiale, l’obélisque. C’est le symbole par excellence de la puissance masculine. Il est surmonté d’un coq chantant, fièrement dressé sur ses pattes et les ailes déployées. Le coq est l’emblème de la France victorieuse.

Les noms et prénoms des disparus sont inscrits, par ordre alphabétique, sur le fût de l’obélisque. La Première Guerre mondiale a fait 17 victimes, sur une population d’environ 500 habitants au début du XXe siècle. Une plaque est apposée sur le socle de l’obélisque portant l’épitaphe de la commune : « aux enfants de BOUZIC morts pour la france ».

La liste des disparus est encadrée par deux motifs en bas-relief : une croix de guerre au-dessus, une tête de soldat au-dessous. La croix de guerre est une décoration militaire attribuée aux soldats pour leur courage. On la retrouve sur les grilles qui enserrent le monument. Le poilu est représenté par une tête de profil portant la barbe et coiffée d’un casque.

On retrouve une iconographie semblable à celle du monument aux morts de Bouzic, en particulier le coq, sur le monument aux morts de la commune voisine de Daglan.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Annette Becker (1998). Les monuments aux morts, Mémoire de la Grande Guerre, RIS, BibTeX.

Jacques Bouillon et Michel Petzold (1999). Mémoire figée, mémoire vivante. Les monuments aux morts, RIS, BibTeX.


Partager cette visite