Accueil > Lot-et-Garonne > Marmandais > Montpouillan

Montpouillan

L’occupation de Montpouillan s’explique par sa situation géographique stratégique. Elle est située à l’extrémité d’un plateau dominant la vallée de la Garonne et longeant la vallée de l’Avance, en aval de Marmande.

Le territoire de Montpouillan, vraisemblablement occupé depuis l’Antiquité, est constitué de foyers de peuplement épars. Ils sont répartis autour d’établissements religieux ou de châteaux, dès le haut Moyen Âge. On trouve ainsi le bourg de Saint-Paul autour de l’église paroissiale, séparé du bourg de Sendex et de son église Saint-Étienne par un ravin boisé appelé la Garruille. Il existe également la motte féodale de Priames ainsi que le prieuré de la Madeleine.

Les terres de Montpouillan font partie, au Moyen Âge, du Bazadais et sont, à ce titre, rattachées à la couronne d’Angleterre entre le XIIe siècle et le milieu du XVe siècle. Elles sont placées sous la domination des seigneurs de Caumont. En 1317, les habitants obtiennent d’Édouard II d’Angleterre l’octroi de coutumes. Ceci laisse penser qu’il existe une cité fortifiée autour de l’église Saint-Jean.

Par la suite, les guerres de Religion ne l’ont pas épargnée. Le prieuré de la Madeleine est entièrement détruit par les protestants au XVIe siècle.

À la Révolution, Montpouillan est érigée en commune du canton de Meilhan. Elle est alors divisée en deux quartiers : le quartier de Saint-Jean et le quartier de Sendex. Le village est définitivement installé à Sendex en 1890 avec la création de la mairie-école.

La commune de Montpouillan connaît un développement, au cours du XXe siècle, grâce à l’installation de la société Nervol, devenue aujourd’hui Alvea. Elle profite également du tourisme, grâce à l’exploitation du canal, tout en conservant une activité agricole, tournée vers le maraîchage et la production de tomates sous serre.


Commune

  • Nom des habitants : Montpouillanais, Montpouillanaises
  • Superficie : 1207 hectares
  • Population : 611 habitants (2006)
  • Cours d'eau :

    le canal de Garonne

  • Origine du nom et description du blason :

    Montpouillan tire son nom du terme latin Mons signifiant « mont » ou « château », associé au mot Pulliani ou Pauliani. Ces termes pourraient se rattacher au nom d’un riche personnage qui aurait vécu sur ces terres au temps de la domination romaine.

    La commune de Montpouillan s’est dotée d’armoiries en 1988. Elles se présentent : « sur fond d’argent ou sur fond d’azur, un lion de sable langue et onglé de gueules accompagné de sept merlettes de sable posées, trois en chef, deux au flanc, deux à la pointe de l’écu. Cet écu timbré d’un casque de profil orné de lambrequins de gueules d’argent et de sable et d’une main ».


Informations pratiques

Mairie de Montpouillan : 05.53.93.63.46

Office de tourisme de Meilhan-sur-Garonne : 05.53.93.82.47


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chanoine Durengues Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.

Société académique d’Agen (1925). “Les églises Saint-Jean et Saint-Étienne à Montpouillan”, in Revue de l’Agenais, RIS, BibTeX.

Société académique d’Agen (1926-1927). “Toponymie agenaise. Essai sur l’origine et la signification des noms de lieu de l’Agenais”, in Revue de l’Agenais, RIS, BibTeX.

Michèle Lyle (2003). Chronique du Canton de Meilhan. Paroles et identités, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite