Accueil > Landes > Adour Chalosse > Montfort-en-Chalosse

Montfort-en-Chalosse

Située sur un site stratégique fortifié dès le XIIe siècle, la commune de Montfort-en-Chalosse est aujourd’hui un lieu de mémoire de la région.

La première mention sur acte de la paroisse de Saint-Pierre-de-Oiosses, autour de laquelle s’est formé le village de Montfort, date de 1180. Située sur une butte, la paroisse est alors fortifiée, ce qui en fait un excellent site défensif.

Elle se trouve à un point stratégique, à proximité de Dax et sur l’un des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Son église romane, aujourd’hui classée, est alors une étape pour les pèlerins.

Au XIIIe siècle, la paroisse dépend de l’abbaye de Divielle. Il s’agit d’une baronnie royale, dont l’un des seigneurs est le marquis de Poyanne. Sur le plan local, la communauté est administrée par le parlement de Bordeaux.

Montfort est à cette époque érigé en bastide par le roi d’Angleterre. La bastide de Montfort ne comporte pas de place centrale, mais on y trouve des mirandes, c’est-à-dire des tours de guet ou donjons de surveillance. On peut retrouver aujourd’hui des traces de l’organisation orthogonale de la bastide.

Aujourd’hui, Montfort-en-Chalosse abrite environ 1200 habitants. Si son économie est presque exclusivement consacrée à l’agriculture, elle abrite aussi le musée de la Chalosse, consacré au quotidien des Chalossiens au XIXe siècle.


Commune

  • Superficie : 1122 hectares
  • Population : 1228 habitants
  • Cours d'eau :

    Montfortois, Montfortoises

  • Origine du nom et description du blason :

    L’étymologie de Montfort-en-Chalosse est assez aisée à déterminer : mont et fort désignent la position stratégique du village, construit sur une butte. Ce n’est qu’au XIXe siècle que la précision géographique, en Chalosse, est ajoutée.


Informations pratiques

Mairie de Montfort-en-Chalosse : 05.58.98.60.12

Office de tourisme de Montfort-en-Chalosse : 05.58.98.58.50


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite