Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Montaut

Montaut

La bastide de Montaut est fondée au XIVe siècle sur un promontoire, ce qui permet une remarquable vue sur la vallée du gave de Pau ; un atout auquel s’ajoute un beau patrimoine bâti fait de gentilhommières, de lavoirs, de moulins et de fontaines.

Montaut trouve ses origines au hameau de Saint-Hilaire de Lassun, situé à un kilomètre au nord-ouest du bourg actuel, en bordure de la terrasse alluviale surplombant le gave de Pau. Cette première implantation est liée à la construction de l’église Sainte-Hilaire, qui est très visitée dès le XIe siècle car réputée pour être un lieu miraculeux.

Ce sont des considérations stratégiques et le besoin de défendre ses terres face à d’éventuelles incursions bigourdanes qui poussent Marguerite de Béarn à édifier une bastide en 1308. Celle-ci est réalisée en paréage avec l’abbé de Saint-Pé-de-Bigorre. Elle est précisément partagée entre deux personnes qui ont des droits égaux.

Située sur un plateau, elle est de ce fait à l’abri des crues. Son implantation est stratégique au vu de la proximité de la frontière avec la Bigorre. La bastide s’organise selon un plan traditionnel avec deux grands axes parallèles qui se rejoignent par l’intermédiaire d’un réseau de rues disposées selon un quadrillage régulier.

De plus, une nouvelle église, est érigée sur la place centrale de la bastide à partir de 1500. De cette construction, il subsiste le chœur, exemple de l’art gothique flamboyant béarnais. La première église sera quant à elle détruite durant les guerres de religion.

Par ailleurs, économiquement, le village profite du gave de Pau et de l’un de ses affluents, le Mouscle, qui arrose ses terres. Le premier moulin installé dans le bourg date du XVIe siècle. Il s’agit de moulins à farine à l’origine puis de martinets pour le travail du métal ou scierie. Peu à peu, ces installations se transforment pour permettre la fabrication du papier ou le traitement des draps de lin et de laine. La production de papier, qui commence par l’installation d’un premier moulin au XVIIIe siècle par les châtelains de Bétharram, se poursuit jusque dans les années 1960.

Les Montaltiens développent également à partir de la fin du XVIIe siècle un important artisanat du buis qui leur permet d’exporter des chapelets dans le monde entier. À la même époque, se développe aussi l’ industrie de la chaux.

De la bastide du XIVe siècle, il ne reste aujourd’hui que le plan en quadrillage géométrique organisé autour de la place centrale. Le village de Montaut abrite encore un important réseau de fontaines et lavoirs dont les plus anciens datent du XVIIe siècle et les plus récents de la fin du XVIIIe siècle.


Commune

  • Nom des habitants : Montaltiens, Montaltiennes
  • Superficie : 1541 hectares
  • Population : 967 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Mouscle, le gave de Pau

  • Origine du nom et description du blason :

    La commune de Montaut tire son nom de la juxtaposition des mots occitans mont , qui vient du latin montem , et aut , qui vient du latin altum . Cette dénomination signifie donc « mont haut ».


Informations pratiques

Mairie de Montaut : 05 59 71 93 57

Office de tourisme de Nay : 05 59 13 94 99


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite