Accueil > Lot-et-Garonne > Dropt > Montauriol

Montauriol

Le village de Montauriol, situé à 4 kilomètres de Castillonnès, possède des vestiges archéologiques d’une très grande richesse, qui attestent de son passé très ancien.

Le village est implanté au fond de la vallée de la Douyne. Des fouilles organisées près du tumulus de l’Estapel révèlent les traces d’une occupation des lieux dès le paléolithique. Les pièces archéologiques se composent essentiellement de silex taillés ou polis, mais aussi d’armes blanches appartenant à l’âge du Bronze.

En 1840, la découverte des vestiges d’une villa gallo-romaine à Pressignac atteste que les lieux sont également occupés pendant l’antiquité. L’étude des monnaies trouvées sur le site permet de voir que la colonisation s’opère à partir du Haut-Empire. Cette dernière implique l’adoption du culte païen romain qui est confirmé en 1870 par la mise à jour de statues de marbre. L’une d’entre elles est à l’effigie d’Hercule, reconnaissable par sa coiffure de léontè.

Le développement de la paroisse lors des premiers siècles de l’ère chrétienne, est à rapprocher de l’installation des Bénédictins de Sainte-Croix de Bordeaux. Au Moyen Âge, Jean de Grailly, Sénéchal de Gascogne, établit un paréage avec l’abbé de Sainte-Croix au sujet de la justice à Montauriol (1286). Cette opération est renouvelée en 1321 par Édouard II d’Angleterre. À cette époque, la paroisse dépend en partie de cette abbaye et le reste jusqu’à la Révolution. L’autre partie est confiée aux Cisterciens de Cadouin qui possèdent déjà un grand nombre de terres dans l’actuel canton de Castillonnès.

La vie économique de Montauriol est concentrée sur la culture maraichère, la culture de céréales, l’arboriculture, l’élevage de volailles et de bovins.


Commune

  • Nom des habitants : Montauriolais, Montauriolaises
  • Superficie : 992 hectares
  • Population : 223 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le ruisseau de l’Estapel, la Douyne

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune viendrait d’un prieuré de Bénédictins mentionné dès 1326 sous l’appellation de Monte Aureoli ("mont doré").


Informations pratiques

Mairie de Montauriol : 05.53.36.84.50

Office de tourisme de Castillonnès : 05.53.36.87.44


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Lucien Lescou (1991). Communes et lieux-dits du canton de Castillonnès : étymologie et histoire, RIS, BibTeX.

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, RIS, BibTeX.

Chanoine Durengues (1915). Fonds Durengues, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Église Saint-Jean-Baptiste

    L’église Saint-Jean-Baptiste de Montauriol souffre considérablement de la guerre de Cent Ans puis des guerres de Religion. Elle connait alors de (...)

    Lot-et-Garonne - Montauriol
  • Monument aux morts de Montauriol

    Après la Première Guerre mondiale, de très nombreux monuments aux morts sont construits en France afin de rendre un hommage officiel aux victimes (...)

    Lot-et-Garonne - Montauriol
  • Moulin de Lartigue

    Le moulin de Lartigue est l’un des derniers moulins à vent du canton de Castillonnès. Il est édifié sur un souterrain, creusé dans le tuf, qui sert de (...)

    Lot-et-Garonne - Montauriol

Partager cette visite