Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > La Force > Monseigneur de Belsunce

Monseigneur de Belsunce

Monseigneur Belsunce est rattaché à la famille des Caumont-La Force. Cet évêque, par son attitude courageuse et censée, permet à Marseille d’échapper au pire lors de l’épidémie de peste de 1721.

Né en 1670, Henri-François-Xavier de Belsunce de Castelmoron est un Caumont La Force par sa mère. Cette famille est protestante de longue tradition. Henri-François-Xavier est baptisé au Temple de La Force par le ministre Garissoles, chapelain calviniste. Sa conversion est due à des influences religieuses variées dans son entourage-la révocation de l’Édit de Nantes rend les gens prudents-à sa marraine, Charlotte de Lauzun, catholique, et aux douze années passées dans la Compagnie de Jésus, à Bordeaux.

Attaché à son berceau familial, Monseigneur Belsunce revient régulièrement se ressourcer parmi les siens sur les bords de la Dordogne, à Saint-Pierre-d’Eyraud. Ainsi, une rue de La Force porte le nom de sa famille, dont il est le membre le plus célèbre.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Théophile Bérengier (1887). Vie de Monseigneur Henri de Belsunce, RIS, BibTeX.


Partager cette visite