Accueil > Lot-et-Garonne > Vallée du Lot > Monheurt

Monheurt

Le prieuré de Monheurt est fondé pendant le haut Moyen Âge par le seigneur de Caumont. Suite à la construction de ce prieuré, des habitations sont élevées pour former le village de Monheurt. Cette fondation religieuse se développe ensuite et prend son indépendance notamment lors des guerres de Religion.

Le prieuré de Monheurt est fondé à la fin du XIe siècle ou au début du XIIe siècle sur un terrain donné par Étienne de Caumont au prieur de la Sauve-Majeur. Il est alors décidé de construire une église et un monastère afin d’installer les futurs moines de Monheurt sur la terre seigneuriale.

Cette terre, située entre Aiguillon et Tonneins, sur la rive gauche de la Garonne, est alors appelée terre de Maniort. Aucune trace d’occupation antérieure au Moyen Âge n’est attestée. Suite à la fondation du prieuré, un village ne tarde pas à se former autour de cette église. La formation de cette ville répond en fait à un besoin des seigneurs locaux de peupler leurs terres.

Au XIIIe siècle, il existe un fief, organisé autour d’un château et détenu par plusieurs parçonniers, dont le plus important se fait appeler seigneur de Monheurt. Il est fortement probable que le château soit fortifié, surtout dans le contexte de la guerre de Cent Ans. Peu d’éléments nous indiquent si Monheurt a souffert de cette guerre.

En revanche, Monheurt n’est pas épargnée par les guerres de Religion. Elle devient, après la promulgation de l’Édit de Nantes en 1598, une place forte du protestantisme. En 1621, une armée royale conduite par le maréchal de Bassompierre arrive aux portes de Monheurt. Le 11 décembre, la ville est prise, puis brûlée et pillée. Son enceinte est détruite sur ordre de Louis XV.

Suite au siège de 1621, Monheurt s’est peu à peu relevée, grâce notamment au trafic commercial sur la Garonne. Des maisons ont été rebâties au XIXe siècle et leur implantation rappelle encore aujourd’hui la forme du village médiéval.


Commune

  • Nom des habitants : Monheurtais, Monheurtaises
  • Superficie : 1144 hectares
  • Population : 251 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    la Garonne, le canal latéral à la Garonne

  • Origine du nom et description du blason :

    Aucun élément ne nous permet de savoir quelle est l’étymologie de Monheurt.


Informations pratiques

Mairie de Monheurt : 05.53.79.46.14.

Office de tourisme de Nérac : 05.53.65.27.75.

Email : office-tourisme-nerac@wanadoo.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

, Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Jean-François Samazeuilh (1881). Dictionnaire géographique, historique et archéologique de l’arrondissement de Nérac, RIS, BibTeX.

Jean-Claude Rieudebat et Gérard-André Trémon (2007). Damazan et son canton, RIS, BibTeX.

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Société académique d’Agen Revue de l’Agenais, RIS, BibTeX.

Jacques Gardelles (1972). Les Châteaux du Moyen-Âge dans la France du Sud-Ouest : la Gascogne anglaise de 1216 à 1327, RIS, BibTeX.

Joseph Barrère (1855). Histoire religieuse et monumentale du diocèse d’Agen depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours comprenant la partie des diocèses circonvoisins autrefois enfermée dans l’Agenais, enrichie de lithographie à deux teintes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Église Saint-Cloud

    L’église Saint-Cloud de Monheurt est construite en 1905 à l’emplacement d’une ancienne église dont la fondation remonte au début du Moyen Âge.
    À la (...)

    Lot-et-Garonne - Monheurt
  • Monument aux morts de Monheurt

    Le monument aux morts de Monheurt est érigé vers 1920 à la mémoire des poilus tués durant la Première Guerre mondiale. La commune a perdu vingt-trois (...)

    Lot-et-Garonne - Monheurt
  • Pigeonnier de Laribal

    Le pigeonnier de Laribal date vraisemblablement du XVIIIe siècle au vu de sa typologie. De nombreux pigeonniers sur arcades sont en effet (...)

    Lot-et-Garonne - Monheurt

Partager cette visite