Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Monein

Monein

La commune de Monein s’étend dans une zone de vignobles protégés, à l’est et à l’ouest, par des collines. De ce fait, la culture de la vigne peut se développer dès le XVe siècle.

Monein est peuplée dès l’époque préhistorique, comme l’attestent les découvertes archéologiques.

Au XIIIe siècle, la ville est particulièrement prospère. La majeure partie de la population vit alors des revenus de la terre et de l’élevage, mais la commune profite également de sa situation de carrefour incontournable pour les voyages africains. À cette époque, Gaston VII, vicomte de Béarn, accorde à Monein une administration municipale autonome.

Puis, durant les siècles suivants, la ville échappe aux affres de la guerre de Cent Ans et des guerres de Religion. Cela lui permet de préserver son imposante église gothique Saint-Girons, construite au milieu du XVe siècle.

Avec la réunion du Béarn au royaume de France, Monein une ville royale au début du XVIIe siècle. Par la suite de nombreuses maisons béarnaises sont construites sur son territoire, ainsi que des moulins.

En 1951, la découverte de gisement de gaz à Lacq, engendre l’essor économique de Monein, qui ne renie pas pour autant sa vocation agricole et viticole.


Commune

  • Nom des habitants : Moneichons, Moneichonnes
  • Superficie : 8084 hectares
  • Population : 4188 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    On ignore l’origine du nom de Monein. Il viendrait d’une racine et du suffixe -ein.


Informations pratiques

Mairie de Monein : 05.59.21.30.06

http://www.cdg-64.fr/collectivite/monein/default.htm

Office de tourisme du Pays de Lacq, Cœur de Béarn : 05.59.12.30.40

http://www.coeurdebearn.com/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes, Béarn, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite