Accueil > Lot-et-Garonne > Vallée du Lot > Monbahus

Monbahus

Le village est installé sur le versant nord d’un coteau, position stratégique à l’établissement d’une place forte puis d’un village.

Au XIIIe siècle, époque à laquelle le site est mentionné, il existe une motte complétée par un fort. Placé à la frontière de l’Agenais et du Périgord, le site vit la guerre de Cent Ans. Le fort est détruit en 1586 au moment des guerres de Religion.

Du XVe siècle au XVIIIe siècle, la seigneurie appartient à la famille de Caumont qui possède par ailleurs de multiples propriétés alentour. Puis le domaine passe entre les mains des Gontaud-Biron.

La ville et sa seigneurie vivent des activités agricoles. Quatre moulins à vent sont notamment installés au sommet de la motte aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Au XIXe siècle, le cadastre napoléonien recense une église, une halle et une vingtaine de maisons à Monbahus.

La création de la route de Marmande à Libos, au milieu du XIXe siècle, a modifié la structure du village. Certaines habitations sont détruites, d’autres reconstruites. Le site originel de la commune est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1943.


Commune

  • Nom des habitants : Monbahusiens, Monbahusiennes
  • Superficie : 3197 hectares
  • Population : 669 habitants (2005)
  • Origine du nom et description du blason :

    Au XIIe siècle, le bourg se nomme Monbaus qui donne Mont-Baus, Montbaus puis Monbahus.


Informations pratiques

Mairie de Monbahus : 05.53.01.62.17.

Site Internet de la Communauté de Communes Bastides et Château en Guyenne : http://www.cc-monflanquinois.fr/monbahus.htm

Office de tourisme de Montflanquin : 05.53.36.40.19.

Email : tourisme@cc-monflanquinois.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean Cubelier de Beynac (2003). Moulins à eau et à vent du Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

, Fonds Durengues, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite