Accueil > Landes > Landes océanes > Moliets-et-Maâ

Moliets-et-Maâ

Nichée au coeur du plus grand massif forestier d’Europe, Moliets-et-Maâ, avec sa station balnéaire et son ancien bourg à l’église médiévale, est aussi la ville de Maurice Martin, qui en 1905 baptise "Côte d’Argent" ce tronçon, jusque-là sauvage, du littoral Atlantique.

Des vestiges gallo-romains retrouvés sur le site prouvent qu’un habitat y existe depuis le premier siècle après J.-C. À l’origine, Moliets et Maâ sont deux paroisses distinctes de la baronnie du Marensin, rattachée au duc d’Albret. Les voisines sont réunies lorsque le sable des dunes envahit peu à peu la paroisse de Moliets.

Des actes datés de 1289 et 1290, issus des archives de l’ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem évoquent une commanderie des Templiers à Moliets à partir du XIIe siècle. Cet ordre religieux a pour mission essentielle d’accueillir et d’héberger les pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle. Cette commanderie, qui comporte plusieurs bâtiments, dont le monastère et la chapelle, se situe sur une dune de Moliets, au lieu-dit actuel « le tuc de la citadelle ».

Outre cette présence religieuse importante, la commune se développe par l’agriculture spécialisée, avec la culture du lin, de l’oignon rose et du chêne-liège. Le lin est tissé et vendu sous forme de toile, l’oignon rose est cultivé pour la conserve et le chêne-liège pour la récolte de sa résine, utilisée pour la fabrication des bouchons. Ces pratiques disparaissent peu à peu à partir de 1925.

Il en va de même pour le vin de sables, culture entreprise à la fin du XVIIIe siècle, mais qui dépérit sous les assauts répétés de multiples maladies de la vigne.

En 1964, la préservation de l’étang de Laprade permet au village de devenir un site classé. Dans le même souci de protection du site naturel de Moliets, l’architecte-urbaniste Michel Autheman réalise une étude appelée « Moliets-Neuf », dans les années 1980, où il développe le projet d’un abri protégeant le plateau dunaire.


Commune

  • Nom des habitants : Molietsois, Molietsoises
  • Superficie : 2766 hectares
  • Population : 809 habitants (2007)
  • Cours d'eau :

    ruisseau de la Prade

  • Origine du nom et description du blason :

    L’origine du nom de cette commune vient d’une part du pluriel gascon de mouli , les « moulins », accompagné du suffixe diminutif - et , et Maâ, d’autre part, qui vient peut-être de mare , la « mer ». Ainsi, ce serait une commune de petits moulins, située près de la mer. Cette hypothèse est plausible, mais il ne reste aujourd’hui aucune trace de moulins.


Informations pratiques

Mairie de Moliets-et-Maa : 05 58 48 50 13

Office de tourisme : 05 58 48 56 58

http://www.moliets.com


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Marie-Claire Mangou-Nautiacq (1998). Mesanges, un village marensin, RIS, BibTeX.

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.

Serge Pacaud (2004). Patrimoine landais : Villages et Visages des Landes au début du XXe siècle, RIS, BibTeX.

M. de la Torre (1990). Landes : le guide complet de ses 331 communes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite