Accueil > Landes > Adour Chalosse > Misson

Misson

La coquette commune de Misson sait conserver certaines traditions, ce qui ne l’empêche pas d’inclure une industrie moderne dans ses activités économiques.

Un camp romain, découvert au lieu-dit Castra de Monein, témoigne de l’occupation de Misson dès la période gallo-romaine.

En 1641, la commune appartient à la prévôté royale de Dax. Un presbytère et une église (ne correspondant pas à l’église paroissiale actuelle) figurent alors à proximité de la motte de l’ancien camp romain.

Disposant d’un sol riche et fertile, Misson axe son activité sur les cultures (maïs, kiwis) et l’élevage (volailles, bovins), et l’artisanat. L’économie est en outre dynamisée par la présence d’une usine d’engrais chimique.

Jusqu’au début du XXe siècle, le village exploite des carrières de marnes. Aujourd’hui, des artisans missonnais fabriquent toujours des sabots.

Misson possède le titre de « Village fleuri ».


Commune

  • Nom des habitants : Missonnais, Missonnaises
  • Superficie : 1469 hectares
  • Population : 628 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Les origines toponymiques de Misson restent floues, découlant peut-être du nom d’un homme germanique Amizo .


Informations pratiques

Mairie de Misson : 05.58.98.21.44

Office de tourisme de Habas : 05.58.98.04.56

Office de tourisme de Pouillon : 05.58.98.38.93


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Serge Pacaud (2004). Patrimoine landais : Villages et visages des Landes au début du XXe siècle, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite