Accueil > Landes > Adour Chalosse > Miramont-Sensacq

Miramont-Sensacq

Des fouilles archéologiques sur le territoire de la commune de Miramont-Sensacq ont relevé des traces d’un habitat dès l’époque préhistorique, puis à l’époque gallo-romaine.

Des tumuli néolithiques de l’Âge du bronze et de l’Âge du fer sont en effet découverts, ainsi que des vestiges gaulois datés du Ier siècle. Près de l’église de Sensacq, lors d’un sondage effectué en 1982, on retrouve à la surface d’un champ des tessons et une anse d’amphore.

En 1276, Miramont est érigé en bastide par Édouard Ier d’Angleterre et en reçoit privilèges et coutumes. Le bourg se dresse sur une crête orientée nord-sud et se compose de deux éléments juxtaposés : au nord, la Vielle sur un éperon, et le Bourg en contrebas, au sud. La Vielle est entourée d’un fossé. C’est dans cette zone que se trouve la motte des seigneurs de Miramont détruite au XIXe siècle. Le Bourg quant à lui s’ordonne selon une rue descendant de la Vielle.

Sensacq possède une petite église romane isolée, une ferme subsiste également. Elle est l’ancien château reconverti des barons de Sensacq (XVe siècle). La demeure permet de voir encore des fenêtres à meneaux et une porte en accolade.

Situé entre Mont-de-Marsan et Pau, le village bâti en bastide au XIIIe siècle par Édouard Ier d’Angleterre, est aujourd’hui une étape appréciée du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.


Commune

  • Superficie : 2532 hectares
  • Population : 366 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune dérive du verbe « mirer » (de l’ancien provençal mirar ), signifiant « regarder » et du latin mons , signifiant la « montagne ». Miramont a ainsi le sens de « regarder la montagne ». Il s’agit, en outre, d’un poste d’observation permettant d’admirer les Pyrénées.


Informations pratiques

Mairie de Miramont-Sensacq : 05.58.79.91.23

Office de tourisme de Tursan : 05 58 44 42 00

http://www.tursan.org/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et Bas-Adour, RIS, BibTeX.

Raoul Deloffre, Jean Bonnefous “Éditions Atlantica, Biarritz, 2000”, in Églises, châteaux et fortifications des Landes Méridionales du Moyen Âge à la Renaissance, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (1995). Carte archéologique de la Gaule, Landes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite