Accueil > Gironde > Médoc

Médoc

Situé au nord de la Gironde et formant un triangle entre l’estuaire, l’océan et le Pays de Buch, le Médoc est universellement connu pour ses vins.

La physionomie du Médoc d’autrefois n’est pourtant en rien comparable à celle du Médoc actuel. Occupée dès le Néolithique, la zone n’est alors que landes et marécages. Les premiers à s’y installer durablement sont les Medulli, un peuple issu de tribus montagnardes, avant que les Bituriges Vivisques ne prennent le contrôle de la région suite à la création du port de Burdigala au début de la période gallo-romaine.

Si les premières vignes apparaissent autour de Bordeaux sous la paix romaine, le Médoc est alors essentiellement une terre à seigle. Il faut attendre le Moyen Âge pour que les premiers pieds médocains de raisins soient plantés sur l’initiative de moines et de seigneurs locaux. Bénéficiant très vite d’une forte réputation, ces domaines viticoles sont alors achetés par de riches parlementaires bordelais au sortir de la guerre de Cent Ans, puis ils s’étendent et se multiplient au XVIIe siècle suite à l’assèchement des marais.

Plus tard, les vignobles médocains sont entièrement ravagés par l’hiver rigoureux de 1709, et finalement replantés avec des cépages nobles qui contribuent fortement à élever le niveau qualitatif des vins. Vers 1760, l’essentiel du domaine viticole médocain est donc en place. Frappée par des épidémies au XIXe siècle, puis entravée par la surproduction française de vins et le contexte de guerres durant la première moitié du XXe siècle, la viticulture médocaine se relève dans les années 1960 et prend à nouveau son plein essor grâce à ses quinze mille hectares et ses huit appellations.

La plantation de pins durant le XIXe siècle pour freiner l’érosion des dunes, le gemmage, puis aujourd’hui l’exploitation forestière représentent l’autre axe économique de la région.

Enfin, les stations balnéaires du littoral, et les bases de loisirs qu’offrent les lacs de Lacanau et de Carcans-Hourtin, font du Médoc une destination touristique importante. Depuis quelques saisons, Port-Médoc, à la pointe nord de la presqu’île, légèrement en amont du Verdon, développe également la navigation de plaisance.


Région naturelle

  • Origine du nom et description du blason :

    L’ancien nom du Médoc est Meduli Litus . Il pourrait donc signifier « entre les deux bords de mer », à moins que le mot ne découle du nom des premiers occupants de ce territoire, le peuple celte des Medulli.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Portail du Pays Médoc, RIS, BibTeX.

Conseil des vins du Médoc, RIS, BibTeX.

Conseil général de la Gironde, RIS, BibTeX.

Marie-José Thiney (2003). Fascinant Médoc, RIS, BibTeX.

Michel Figeac (2005). La Gironde, de la Préhistoire à nos jours, RIS, BibTeX.

Philippe Prévôt (2006). Connaître la Gironde, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite