Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Mayac

Mayac

La commune de Mayac est située sur les rives de l’Isle. Ancien repaire de la noblesse, son château et son église témoignent d’un riche passé.

Le territoire de la commune est occupé dès l’époque néolithique. Plusieurs grottes ainsi que des gisements retrouvés au lieu-dit de Chamzanaud tendent à le prouver.

L’église Saint-Saturnin de Mayac est le plus ancien édifice de la commune. Elle est construite au XIIe siècle, en même temps que la chapelle de Notre-Dame-du-Bancherel, située dans le hameau des Banchereaux. La paroisse est alors sous la juridiction du pays d’Ans, dépendant alors de la vicomté de Limoges. En 1478, Guillaume d’Abzac hérite de la châtellenie d’Ans et devient ainsi le premier seigneur de Mayac.

Tout comme les autres Périgourdins, les Mayacois subissent les ravages de la guerre de Cent Ans, conséquence de l’union d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henri II d’Angleterre. Dans la seconde moitié du XVIe siècle, les guerres de Religion éclatent entre protestants et catholiques et le Périgord est encore victime de ces affrontements. L’appauvrissement des paysans et la pression de nouvelles taxes incitent ces derniers à se soulever. La révolte des croquants débute alors à la fin du XVIe siècle.

Les mutineries continuent durant près de trois siècles, mais n’empêchent pas la commune de se développer. D’ailleurs, le château de Mayac est reconstruit au XVIIe siècle. Grâce à la vie mondaine qui se déroule au château que l’on surnomme « le petit Versailles », la commune devient même un centre important pour la noblesse de la région au XVIIIe siècle.

Mayac vit actuellement de la polyculture. La présence de l’Isle permet le développement des activités nautiques et la commune profite aussi des retombées touristiques de la région.


Commune

  • Nom des habitants : Mayacois, Mayacoises
  • Superficie : 1165 hectares
  • Population : 306 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    L’Isle

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de Mayac provient d’un nom de personne gallo-romain, Maius , lui-même d’origine gauloise, suivi du suffixe - acum . Le nom de la commune est cité pour la première fois en 1120 dans les écrits concernant son église. On peut y lire Sanctus Saturninus de Majac . On retrouve au XIIIe siècle sa forme latinisée : Mayacum .


Informations pratiques

Mairie de Mayac : 05.53.05.01.91

Office de tourisme de Périgueux : 05.53.53.10.63


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Marc Blancpain (1984). Périgord, RIS, BibTeX.

Chantal Tanet et Tristian Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.

Site de l’Office de tourisme du Haut-Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite