Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Mauzens-et-Miremont

Mauzens-et-Miremont

Le village de Mauzens-et-Miremont domine la vallée du ru de Manaurie. Tout au long de son histoire, il constitue un endroit stratégique, car il permet de voir au loin et donc de surveiller les environs.

La présence humaine sur le territoire de la commune remonte à la Préhistoire, avec deux sites : le gisement de la Faurelie et le lieu-dit le polissoir, également nommé « pierre des Justices », où les hommes préhistoriques polissaient leurs armes tranchantes il y a 6 000 ans.

Au XIIe siècle, la ville de Miremont est une seigneurie, c’est le fief des Aubusson de la Feuillade. Construit à cette époque, le donjon féodal surplombe les remparts de la cité qui sont aujourd’hui en ruine. Située sur les hauteurs, la ville contrôle alors les environs.

Comme en témoignent des chartreuses telles que celle de la Forge-Neuve, une industrie métallique installée sur les rives du Manaurie assure aux seigneurs un revenu complémentaire des traditionnels impôts et récoltes. Le bourg compte encore de nombreuses maisons bourgeoises qui rappellent cette richesse.

Après la Révolution, les paroisses de Miremont et de Mauzens fusionnent. Situé plus en retrait de la vallée, Mauzens est un gros hameau dominé par la présence de son église fortifiée. Construite au XIIe siècle, son architecture témoigne de temps troublés où les seigneurs se livrent des guerres ravageuses dont les paysans paient le prix fort. Le bourg connaît une certaine prospérité économique due à l’exploitation des carrières de pierres à bâtir. Aujourd’hui, ces anciennes carrières sont aménagées en champignonnières.

La commune de Mauzens-et-Miremont se tourne vers le tourisme avec de nombreux sentiers de randonnée. Elle offre aussi la possibilité de faire de l’équitation, de chasser et de pêcher.


Commune

  • Nom des habitants : Mauzencois, Mauzencoises
  • Superficie : 2057 hectares
  • Population : 338 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Manaurie

  • Origine du nom et description du blason :

    D’origine germanique, la graphie de Mauzens se fixe au XIIIe siècle, mais on note un changement au XVIe siècle avec Mouzens, ce qui transcrit une évolution locale. Le nom peut venir de Mauricho accompagné d’un suffixe, ou de mawi , « jeune fille », suivi d’un suffixe. D’origine occitane, Miremont apparaît en 1253 avec la graphie Miremund, latinisée vingt ans plus tard avec Castrum de Miro Monte . En 1452 on relève Miramonte composé du verbe mirar conjugué « mira » et mont du latin mons, montis , désignant un lieu élevé. Il existe d’autres Miremont dans la région et on trouve la variante Miramont dans le Gers et le Lot-et-Garonne.


Informations pratiques

Mairie de Mauzens-et-Miremont : 05.53.03.23.17


Office de tourisme Terre de Cro Magnon : 05.53.06.97.05

http://www.tourisme-terredecromagnon.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chantal Tanet et Thierry Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite