Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Pays Basque > Mauléon-Licharre

Mauléon-Licharre

Mauléon-Licharre est une commune riche d’histoire. Les fortifications de Mauléon rappellent le passage en ces lieux des anglais, qui choisissent cette ville pour asseoir leur présence. La bastide médiévale joue alors un rôle politique de premier plan pour la région, relayée par Licharre où siège dès le Moyen Âge la juridiction de la Soule. On redécouvre aujourd’hui ce passé prestigieux à travers un patrimoine architectural varié.

À l’époque médiévale sous la domination anglaise, Mauléon est fortifiée par une enceinte et devient une bastide. La haute ville actuelle concentre le Mauléon médiéval, structuré autour d’une place rectangulaire.

Cette ville de pouvoir devient ensuite un bailliage royal, où siègent des agents du roi, chargés d’administrer le pays de Soule. Au lendemain de la Révolution et de la réorganisation politique du territoire, c’est en toute logique qu’elle est désignée comme chef-lieu de la troisième province basque.

Licharre est quant à elle connue comme le siège de la juridiction de la Soule depuis le Moyen Âge, lo noguer de Lixarre , signifiant le « lieu d’assemblée judiciaire sous un noyer ». L’ancienne bastide et le centre judiciaire de la Soule fusionnent ensuite le 19 mars 1841, pour ne former qu’une seule et même commune, sous le nom de Mauléon-Licharre.

Concernant une histoire plus ancienne des lieux, il semble, d’après la découverte de trois tumuli, que les premières traces d’habitation sont d’époque romaine. Des pièces d’or du VIIe siècle ont aussi été trouvées sur le site.

Avec la fin du XIXe siècle, une nouvelle industrie apparaît, la fabrication de l’espadrille, qui connaît son apogée au début du XXe siècle.

Malgré le déclin de cette industrie, Mauléon-Licharre reste aujourd’hui la capitale française de l’espadrille. Parallèlement, la commune se dote d’une antenne de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bayonne et modernise son activité principale, l’agriculture.


Commune

  • Nom des habitants : Mauléonnais, Mauléonnaises
  • Superficie : 1279 hectares
  • Population : 3633 habitants (2008)
  • Cours d'eau :

    la Saison et ses affluents

  • Origine du nom et description du blason :

    L’origine du nom de Mauléon vient de l’époque médiévale, où le surnom de lion redoutable (du vieux gascon mau signifiant « méchant » et de « lion ») est donné à la forteresse du village, jugée imprenable. Licharre est un nom basque signifiant « le frêne », sans doute les arbres composant le bois de Licharre.


Informations pratiques

Mairie de Mauléon- Licharre : 05 59 28 18 67

Office de tourisme de Mauléon-Soule et Tardets : 05.59.28.02.37


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Georges Fabre (1994). Carte archéologique de la Gaule, Pyrénées-Atlantiques, RIS, BibTeX.

J.P. Orpustan Toponymie basque : noms des pays, communes, hameaux du Pays Basque, RIS, BibTeX.

J.-M. Régnier (1991). Histoire de la Soule, RIS, BibTeX.

A-M Minvielle (2005). Randonnées sur les sentiers du Pays Basque, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite