Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Marsalès

Marsalès

La commune de Marsalès se situe au nord de Monpazier, entre les vallées de la Garonne et de la Dordogne.

La découverte d’un dolmen, d’un menhir et d’une allée couverte atteste une occupation du site à l’époque gallo-romaine. La commune est en effet construite à l’emplacement d’un forum dédié au dieu Mars.

Par la suite, Marsalès est érigée en bastide anglaise, au XIIIe siècle. Elle est rattachée à la bastide de Molières puis, en 1285, après la fondation de la bastide de Monpazier, à cette dernière.

Elle conserve une église romane dédiée à saint Loup, un château et un logis du XVIIe siècle. Le loup est en effet un animal important dans l’histoire du village, depuis l’occupation romaine.

La commune vit pendant longtemps de l’extraction de minerai de fer. À cette activité est lié le culte à Alisanos, dieu des métallurgistes.


Commune

  • Nom des habitants : Marsalésois, Marsalésoises
  • Superficie : 943 hectares
  • Population : 218 habitants (2009)
  • Cours d'eau :

    le Dropt

  • Origine du nom et description du blason :

    Il existe plusieurs hypothèses concernant l’origine du nom de la commune de Marsalès. Elle peut provenir de Marsal, variante de Martial qui signifie le champ, le terrain. La ville est mentionnée sous le nom de Marsalesium en 1249 ce qui s’explique par la présence ancienne d’un temple dédié au dieu Mars. L’association de saint Alès (patron de la première église) et du culte au dieu Mars explique la formation du nom de Marsalès.


Informations pratiques

Tél. mairie : 05.53.22.65.86

Tél office de tourisme de Montpazier : 05.53.22.68.59

www.pays-de-bergerac.com/mairie/marsales/index.asp


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Les églises romanes du Monpaziérois, RIS, BibTeX.

Hervé Gaillard (1997). Carte archéologique de la Gaule, Dordogne, RIS, BibTeX.

Chantal Tanet et Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite