Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Plaisance > Eglise Sainte-Marie-Madeleine d’Eyrenville > Maître-autel de l’église Sainte-Marie-Madeleine à Eyrenville

Maître-autel de l’église Sainte-Marie-Madeleine à Eyrenville

L’église Sainte-Marie-Madeleine d’Eyrenville est reconstruite au XIXe siècle, époque à laquelle est sans doute réalisé le maître-autel. Elle est l’une des trois églises que comprend la commune de Plaisance.

Lieu privilégié de déroulement des cérémonies, le maître-autel symbolise l’unité de l’Église, parce qu’à l’origine les autels latéraux n’existaient pas. Éclairé par les couleurs lumineuses d’un vitrail, ce maître-autel a la particularité d’être fait de plâtre, comme la chaire.

D’autre part, il est surmonté d’un ciborium très réduit : c’est une sorte de baldaquin sous lequel on a placé un Christ en croix.

Un tabernacle, par référence à la Tente abritant l’Arche de l’alliance pendant le passage des Hébreux à travers le désert, renferme les hosties consacrées. Sur la table, les trois degrés latéraux représentent les trois vertus chrétiennes. Ils sont occupés par des cierges, qui mènent au Christ.

La partie inférieure du maître-autel de l’église Sainte-Marie-Madeleine est sculptée ; il s’agit d’une représentation de la Cène, c’est à dire le dernier repas du Christ avec ses disciples.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Eugène Vandeur La Sainte Messe Notes sur la Liturgie., RIS, BibTeX.

Sous la direction de Dominique Audrerie, (1993). Vieilles églises en Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite