Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Issac > Maison noble de la Mothe

Maison noble de la Mothe

La maison, nommée en 1620 « maison noble de la Mothe », se situe à l’entrée du bourg. Le seigneur de Montréal désire en faire une abbaye pour y installer sa fille, Anne de Pontbriand. Le projet ne fut pas réalisé.

Il s’agit d’une maison rectangulaire aux murs épais et talutés, à tourelles tronquées. Elle est flanquée de quatre bretèches décapitées du XVe siècle. Les parties basses sont antérieures aux élévations. Elle marquait la fin du village à l’est.

Au XIXe siècle, cette demeure est la poste du village.La maison d’Issac nommée en 1620 « maison noble de la Mothe » se situe à l’entrée du bourg. Elle appartenait aux seigneurs de Montréal.

En grande partie "ruinée" pendant les guerres de religion, on y fait de gros travaux à la fin du XVIe siècle. Au XVIIe siècle, le seigneur de Montréal désire en faire une abbaye pour y installer sa fille, Anne de Pontbriand, mais son projet n’aboutit pas.

Il s’agit d’une maison carrée, flanquée de trois tourelles tronquées. Les parties basses sont antérieures aux élévations. Une superbe cheminée orne la salle haute.

Au XIXe siècle, c’est au sein de cette demeure qu’est installée la poste d’Issac.


Patrimoine


Informations pratiques

Cette maison ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Pascal Belaud, Jean-Paul Bordier (2003). Demeures historiques du Villamblardais, RIS, BibTeX.


Partager cette visite