Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Saint-Avit-Sénieur > Maison dite canoniale

Maison dite canoniale

A Saint-Avit-Sénieur, la guerre de Cent Ans laisse d’innombrables ruines. Certains locaux des dépendances de l’abbaye font partie des destructions. Pour les remplacer, on construit au nord de l’église la Maison canoniale, au XVe siècle.

Sur la façade sud de la maison, face à l’église, on peut voir à l’étage l’un des deux cadrans solaires complets du pays Beaumontois (le deuxième se trouvant à Beaumont). Sans doute vieux de cinq siècles, comme la maison, il a subi l’usure du temps, mais donne toujours l’heure.

Les chanoines quittent la maison à la fin du XVIIe siècle, au moment où ils sont rappelés à Sarlat par l’évêque, en raison de leur conduite licencieuse.

Le premier étage de la Maison canoniale conserve une fenêtre à meneaux.


Patrimoine


Informations pratiques

Ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean Darriné, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Cadran solaire de la maison canoniale

    À Saint-Avit-Sénieur, une maison dite canoniale, car elle a hébergé les chanoines du XVe au XVIIe siècle, conserve l’un des deux cadrans solaires (...)

    Dordogne - Saint-Avit-Sénieur

Partager cette visite