Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Pays Basque > Luxe-Sumberraute

Luxe-Sumberraute

L’histoire de la commune se confond avec celle de la famille Luxe dont elle porte d’ailleurs le nom. Cette dynastie, l’une des plus puissantes de la région, joue un rôle diplomatique et politique de premier plan en Basse Navarre.

Les premières mentions de Luxe, ancien prieuré de Dax, remontent au XIIe siècle. Celles de Sumberraute, plus tardives, datent du XVe siècle.

Aux XIVe et XVe siècle, les Luxe, qui sont les plus grands seigneurs du pays de Mixe, ne cessent de guerroyer avec la famille Gramont, semant la terreur dans toute la Soule. Ces batailles ont pour origine le conflit de succession qui survient à la suite du mariage de Blanche de Navarre avec Jean d’Aragon. Leurs deux royaumes étant distincts, il est prévu que seul leur premier fils pourra hériter de la Navarre. Cependant, à la mort de Blanche, en 1441, Jean d’Aragon conserve le royaume de sa femme et spolie ainsi son fils, Charles de Vianne. Les Luxe prennent alors la défense de ce dernier, tandis que les Gramont s’associent aux vicomtes de Béarn et à ceux de Dax.

Après une période de trêve obtenue par la rencontre de Louis XI de France et Henri IV de Castille, en 1462, les querelles dynastiques reprennent, dans la région située entre la France et l’Espagne. En 1512, Ferdinand le Catholique, fils de Juana Enriquez avec qui Jean d’Aragon s’est remarié, conquiert rapidement la Haute-Navarre, ainsi qu’une partie de la Basse-Navarre. En 1524, Charles Quint, roi d’Espagne et de Sicile, Empereur du Saint Empire Germanique, envahit le reste de la Basse-Navarre et la capitale de cette dernière est installée à Saint-Palais. Les Luxe se rallient à la cause de l’empereur et leur château est brûlé par le pouvoir français en représailles.

Les guerres de Religion survenues à la fin du XVIe siècle sont un nouveau facteur de trouble. Jeanne d’Albret impose le protestantisme à ses sujets mais les Luxe résistent alors en prenant les armes, à la tête des armées catholiques. Il faut attendre 1598 pour que l’Edit de Nantes, signé par Henri IV, stabilise enfin la région.

Le 27 juin 1842, les villes Luxe et Sumberraute sont réunies. La commune de Sumberraute, organisée autour de son château et de son église, conserve son aspect médiéval, qui rappelle l’époque des faits d’armes d’une grande famille des Pyrénées-Atlantique.


Commune

  • Nom des habitants : les Lukustarrak, Alzumartarrak
  • Superficie : 831 hectares
  • Population : 256 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    Le Minhurieta erreka

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de Luxe viendrait du terme basque luze signifiant lumière, celui de Sumberraute viendrait de sunber qui signifie poutre.


Informations pratiques

Mairie de Luxe-Sumberraute : 05.59.65.72.04

Office de tourisme de Basse Navarre : 05.59.65.71.78


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Abbé Haristoy (1899). Les paroisses du Pays Basque à la Révolution, volume 2, RIS, BibTeX.

Georges Fabre (1994). Carte archéologique de la Gaule, Pyrénées Atlantiques, RIS, BibTeX.

Manex Goyeneche (1998). Guide du Pays Basque, RIS, BibTeX.

Site Internet de l’armoirial des communes du Pays Basque, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite