Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Saint-Pierre-de-Chignac > Église Saint-Pierre-ès-Liens > Lutrin et livre de musique de l’église Saint-Pierre-ès-Liens

Lutrin et livre de musique de l’église Saint-Pierre-ès-Liens

L’église Saint-Pierre-ès-Liens posède un lutrin du XVIIe siècle provenant de la chartreuse de Vauclaire, sur lequel reposent deux antiphonaires.

Un lutrin est un pupitre servant à poser un ouvrage imposant pour le lire, ou bien à écrire. Celui de l’église paroissiale Saint-Pierre-ès-Liens est en bois de noyer ou de chêne. Sa base galbée est de plan carré et décorée de bas-reliefs et de haut-reliefs. On peut ainsi voir des têtes d’angelots aux angles de la base, des pattes de lions servant de pied au lutrin ainsi que des éléments végétaux. La tige cannelée du lutrin est décorée de feuilles d’acanthes et de palmettes épousant le galbe de la base. Enfin, la partie haute est composé de deux portes antiphonaires inclinés à 45 degrés et rotatifs.

Les deux livres disposés sur ce lutrin datent de 1612. Ce sont des antiphonaires, c’est-à-dire des livres liturgiques catholiques dont les textes sont chantés lors de la prière. Tous deux sont en papier vergé, reliés en cuir et portent des décors de cuivre. C’est en 1935 que l’église de Saint-Pierre-de-Chignac se voit offrir ces deux antiphonaires par madame Secrestat qui, en 1905, lors d’une vente aux enchères des biens de la chartreuse de Vauclaire, acquiert un lot de ces ouvrages.

Depuis le 4 septembre 1956, le lutrin de l’église de Saint-Pierre-de-Chignac est classé Monument Historique au titre d’objet. Quant aux antiphonaires, ils le sont depuis le 15 janvier 2002.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine

Partager cette visite