Accueil > Gironde > Libournais > Lugaignac

Lugaignac

Lugaignac est une petite commune agricole qui doit son développement à la grande abbaye de la Sauve-Majeure, dont le rôle a été primordial dans la région.

Dépendant de la juridiction de Blaignac, Lugaignac est une commune qui se développe peu à peu au Moyen Âge, grâce à ses activités agricoles. À partir du XIIe siècle, elle bénéficie du dynamisme des seigneurs de Lugaignac, mais également de la protection de la grande abbaye de la Sauve-Majeure, de laquelle dépend son église.

Pendant la guerre de Cent Ans, Lugaignac est rattachée au royaume d’Angleterre. De nouveaux fiefs nobles y sont alors implantés par le roi qui souhaite remercier ses fidèles serviteurs. On constate ainsi l’implantation des familles de Laubesc, de Branne, de Puch ou bien encore de Naujan.

À la fin de la guerre, la commune passe entre les mains des Jaubert de Barrault, dont un des membres, Aymeric, devient maire de Bordeaux en 1611. Enfin, au XVIIe siècle, les Durfort-Civrac, une puissante famille proche du roi de France, succède aux Jaubert de Barrault. Elle est à l’origine de la vocation viticole de Lugaignac.

Aujourd’hui, Lugaignac produit du vin d’appellation Entre-Deux-Mers et Bordeaux supérieur .


Commune

  • Code postal : 33257
  • Nom des habitants : Lugaignacais, Lugaignacaises
  • Superficie : 365 hectares
  • Population : 300 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune de Lugaignac provient du patronyme romain Lucanius.


Informations pratiques

Mairie de Lugaignac : 05.57.84.53.42

Office de tourisme de Branne : 05.57.74.90.24


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Michel de la Torre (1990). Gironde, guide complet de ses 542 communes, RIS, BibTeX.

Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde, RIS, BibTeX.

Mongelous (1887). Histoire du canton de Branne depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite