Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Luc-Armau

Luc-Armau

Les villages de Luc et Armau, réunis à la fin du XIVe siècle, bénéficient d’un emplacement stratégique, sur un plateau en surplomb du Vic-Bilh et en bordure de la Bigorre.

Luc-Armau tient son importance du passage du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle au sud-est du village, probablement sur une ancienne voie romaine, la via romana, qui va de Beneharnum à Augusta Auscorum.

Par ailleurs, dès le XIIe siècle on signale que le village de Luc est le siège d’une commanderie de l’ordre de Malte, plus tard rattachée à la commanderie de Caubin. Le commandeur est alors seigneur de Luc-Armau et est admis aux États de Béarn.

Bien que Luc et Armau soient des villages de taille très modeste, leur histoire est riche et l’on peut encore distinguer des éléments de leur puissance passée : le château-commanderie de Luc, devenu la ferme Lacommande, et le château d’Armau, qui fait également office de ferme aujourd’hui.


Commune

  • Superficie : 585 hectares
  • Population : 105 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Peyroulet

  • Origine du nom et description du blason :

    Les deux villages de Luc et d’Armau sont très tôt assemblés, dès 1381. L’étymologie de Luc indique primitivement « le bois sacré » (du latin lucum ), ce qui est peut-être en liaison avec le passage d’une voie romaine puis du chemin de Saint-Jacques. Quant à Armau, au contraire, il indique « un lieu désert » (du latin erenum , « désert »).


Informations pratiques

Mairie de Luc-Armau : 05.59.68.50.76

Office de tourisme de Lembeye : 05.59.68.28.78

http://www.tourisme-vicbilh.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.

Georges Fabre (1994). Carte archéologique de la Gaule, Pyrénées-Atlantiques, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite