Accueil > Lot-et-Garonne > Dropt > Lougratte

Lougratte

La ville de Lougratte, dévastée au moment de la guerre de Cent Ans, est entièrement reconstruite au XVIe siècle. De cette époque, le village conserve une imposante église Renaissance.

Lougratte peut s’enorgueillir d’une occupation très ancienne de son territoire. Ainsi, lors de fouilles archéologiques en 1811, un cimetière antique est découvert près de l’église. Puis en 1984, un site gallo-romain est mis au jour au lieu-dit Valettes. Il s’agit principalement de tessons de tegulae, de céramique et de monnaies.

Au Moyen Âge, la paroisse appartient à l’abbaye de Cadouin avant d’être concédée en 1350 en fief au seigneur Pons Maynard, un bourgeois de Monflanquin. En 1471, les frères Segy, qui possèdent déjà l’abbaye de Cadouin, héritent d’un quart de la paroisse. Jacques Boule, un autre seigneur, en possède un huitième. Pendant la guerre de Cent Ans, le bourg du XIe siècle et l’église romane sont dévastés. En 1496, les Seguy s’engagent à faire reconstruire la ville sur des ayrals de même surface que ceux de Castillonnès.

Après la Révolution, Lougratte s’agrandit considérablement avec le rattachement des paroisses de Celles et de Rocadet en 1791 puis de l’annexion de la commune de Valettes en 1840.

Afin de développer son activité touristique, le lac de Lougratte est aménagé et les vacanciers peuvent y pratiquer diverses activités, telles que le pédalo, la pêche ou le camping.


Commune

  • Nom des habitants : Lougrattais, Lougrattaises
  • Superficie : 2045 hectares
  • Population : 393 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom du village vient de la racine latine locus gratus qui évoque un "lieu agréable". Le loup grattant qui figure sur le blason est une image parlante suggérée par la prononciation. En occitan, Lougratte se dit Lougrato.


Informations pratiques

Mairie de Lougratte : 05.53.01.70.05 / Office de tourisme de Castillonnès : 05.53.36.87.44


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Lucien Lescou (1991). Communes et lieux-dits du canton de Castillonnès : étymologie et histoire, RIS, BibTeX.

Chanoine Durengues (1915). Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Église Notre-Dame

    L’église Notre-Dame, située aujourd’hui sur le territoire de Lougratte, appartient à la paroisse de Valettes jusqu’au XIXe siècle. L’édifice est (...)

    Lot-et-Garonne - Lougratte
  • Église Saint-Étienne

    L’église Saint-Étienne de Lougratte est entièrement reconstruite au XVIe siècle suite à la destruction d’une première église lors de la guerre de Cent (...)

    Lot-et-Garonne - Lougratte
  • Monument aux morts de Lougratte

    Le monument aux morts de Lougratte, qui prend la forme d’un obélisque, rappelle le lourd tribut payé par la ville lors de la Grande Guerre.
    À la (...)

    Lot-et-Garonne - Lougratte
  • Portail de l’église de Lougratte

    Le portail de l’église Saint-Étienne de Lougratte fournit des indications importantes sur l’histoire de l’édifice.
    En effet, son style permet de le (...)

    Lot-et-Garonne - Lougratte

Partager cette visite