Accueil > Lot-et-Garonne

Lot-et-Garonne

Le département du Lot-et-Garonne est créé en 1790. Il est formé de deux pays de l’ancienne Guyenne, l’Agenais et le Bazadais, ainsi que de deux régions du pays de Gascogne, le Condomois et la Lomagne.

Le site du Lot-et-Garonne est occupé dès l’époque préhistorique, comme en attestent divers objets retrouvés. Puis, le département est occupé par des peuples celtes avant de passer sous domination romaine. Durant cette période, l’Agenais connaît une forte prospérité mais de courte durée puisque tout le bassin aquitain est envahi par les barbares au IIIe siècle.

Le Moyen Âge et la Renaissance génèrent de nombreuses guerres, et notamment des conflits autour de l’appartenance de la région. D’abord français, le Lot-et-Garonne devient anglais après le mariage d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henri II Plantagenêt au XIIe siècle. Il changera encore de main pendant la guerre de Cent Ans.

L’Agenais souffre également de la guerre contre les Albigeois, entre 1208 et 1223, guerre instaurée par le pape Innocent III, qui accuse les populations d’avoir des idées religieuses s’opposant au catholicisme.

C’est également durant ce siècle que de nombreuses bastides sont construites dans le département suite à une augmentation de la population et à un grand besoin de protection.

Ces mesures de sécurité s’avèrent nécessaires durant la guerre de Cent Ans, et les guerres de Religion, l’Agenais étant connu pour être le foyer du protestantisme.

Le dernier conflit qui se fait ressentir dans le département se passe pendant la Fronde au XVIIe siècle, quand le prince de Condé cherche en vain à s’emparer de la cité d’Agen.

L’agriculture occupe de nos jours une position dominante en Lot-et-Garonne tant par le nombre des actifs que par les revenus tirés de cette activité. Ainsi, les cultures de la prune, du pruneau, de la fraise et de la tomate sont emblématiques du département. Cette agriculture fruitière et légumière tient à d’incontestables avantages climatiques et pédologiques, qui font que la vallée de la Garonne apparaît plus spécialisée dans les produits frais que toute autre région du Sud-Ouest, même si la céréaliculture y occupe toujours une grande place. Cela résulte aussi du travail des hommes et des choix qu’ils ont opérés. Les zones inondables ou humides sont notamment occupées de champs de maïs et de peupleraies.

Le Lot-et-Garonne est le département le plus petit de la région Aquitaine. Il n’en a pas moins développé un tourisme rural et fluvial, avec ses 200 kilomètres de voies navigables, ainsi qu’un tourisme culturel avec ses bastides et ses châteaux.


Département

  • Nom des habitants : Lot-et-Garonnais, Lot-et-Garonnaises
  • Superficie : 535396 hectares
  • Population : 333555 habitants (2006)
  • Cours d'eau :

    l’Avance, la Baïse, le Dropt, la Garonne, la Gélise, le Gers, le Lot, la Séoune

  • Origine du nom et description du blason :

    Le Lot-et-Garonne doit son nom à deux rivières qui traversent le département, le Lot et la Garonne.

    Son blason se compose d’un léopard armé et lampassé d’azur, entouré de deux ondulations d’argent, le tout sur fond rouge.


Informations pratiques

Conseil général de Lot-et-Garonne

http://www.cg47.fr/

Comité départemental de tourisme du Lot-et-Garonne

http://www.tourisme-lotetgaronne.com/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean-Paul Charrié (1990). Connaître le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Adolphe Joanne (1881). Géographie du département de Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite