Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Montignac > Chapelle Saint-Jean-l’Évangéliste > Litre armoriée du prieuré de Montignac

Litre armoriée du prieuré de Montignac

L’ancien prieuré de Montignac, appelé aussi chapelle Saint-Jean, ou prieuré Saint-Georges, est aujourd’hui désaffecté. En 1984, des vestiges de peintures murales y ont été découverts, notamment des litres funéraires.

Au Moyen-âge, les seigneurs ont le droit de faire peindre leurs armes sur les murs, à l’intérieur des églises, souvent après le décès d’un membre de leur famille. Ces « lixtre », puis « listre », et enfin « litre », sont des bandes noires, sur lesquelles sont représentés leurs blasons. Les dimensions de ces basons sont soumises à une réglementation, rarement respectée. Petit à petit, les hauts ecclésiastiques bénéficient également de ce droit.

La litre conservée à l’ancien prieuré de Montignac représente un blason sur fond noir, surmonté d’une couronne. A l’intérieur, trois nœuds jaunes, extrémités vers le haut, figurent.

On ne sait pas à quelle famille appartient ce blason. L’ancien prieuré est classé en 1966.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Pierre Pomarède (2004). Le Périgord des églises et des chapelles oubliées, Tome II, RIS, BibTeX.


Partager cette visite