Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Saint-Cyprien > Lion de pierre à Saint-Cyprien

Lion de pierre à Saint-Cyprien

Un imposant lion sculpté se trouve depuis 1832 à l’extrémité d’un mur de soutènement de la place du Ley. Il devait autrefois appartenir à un monument.

Difficile aujourd’hui de reconnaître un lion dans ce bloc de pierre taillé en ronde bosse. Si on distingue encore les pattes d’un animal couché, les détails de la tête ne sont plus eux visibles. Sur l’échine, on aperçoit une cavité circulaire d’environ 40 cm de diamètre, ce qui permet de penser que le dos de l’animal devait servir de socle à un fût de colonne.

Ce détail concorde avec l’hypothèse émise par l’historien Jean Secret : le lion devait appartenir autrefois à un monument, plus précisément à l’ancien portail roman de l’église abbatiale de Saint-Cyprien. A l’époque romane, le lion est d’ailleurs très présent dans le décor des édifices religieux : il symbolise le gardien du seuil de l’église.

Ce soubassement de pierre sculpté provient donc sans doute de l’église romane, incendiée en 1585. Le lion de pierre a été alors réutilisé pour consolider l’une des murailles de soutènement du village médiéval.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

(1990). Bulletin de la Société Art et Histoire de Sarlat et du Périgord Noir, n ?‹ 40, RIS, BibTeX.


Partager cette visite