Accueil > Lot-et-Garonne > Dropt > Lévignac-de-Guyenne

Lévignac-de-Guyenne

Lévignac-de-Guyenne se situe au sud de Duras, occupant ainsi un bon poste d’observation sur la vallée du Dropt. Cette ancienne bastide, fondée au début du XIVe siècle, est l’une des plus récentes de la région.

Le territoire de Lévignac entre dans le domaine royal au XIIe siècle ; il est ensuite la propriété successive de différents seigneurs. En 1305, dans le contexte des rivalités franco-anglaises pour la possession de la Guyenne, Édouard Ier, roi d’Angleterre et duc de Duras, décide de la création d’une bastide englobant les paroisses voisines. Le sénéchal de Gascogne étudie alors les conditions de cette fondation avec Guillaume Arnaud de Caussant et Amanieu de Lévignac.

La bastide, ou ville nouvelle, a une forme ovoïde avec une place centrale, lieu principal de l’activité économique. L’habitat à l’intérieur des enceintes est qualifié de "maisons remparts", puisque ces maisons constituent une fortification supplémentaire.

Pendant la Révolution française, suite aux événements parisiens, un mouvement de grande peur envahit la France. Lévignac forme alors une milice nationale, dont le but est de défendre la ville. En 1790, pour la première fois dans l’histoire de la ville, on procède à l’élection par le peuple d’un Conseil général de la commune. La même année Lévignac est désignée chef-lieu de canton.

L’habitat de la ville actuelle témoigne des différentes étapes historiques, avec les maisons-remparts du XIVe siècle, les fermes anciennes de l’Ancien Régime, les maisons bourgeoises du XIXe siècle et les constructions contemporaines.


Commune

  • Nom des habitants : Lévignacais, Lévignacaises
  • Superficie : 2502 hectares
  • Population : 651 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    L’origine du nom de la commune de Lévignac-de-Guyenne est encore mystérieuse. Plusieurs hypothèses sont possibles. Lévignac viendrait de deux mots latins Levis Aqua et signifierait "eau légère" ou Lévignac viendrait de Levinius ager et serait ainsi la propriété de Lévinius. Le nom peut aussi être dérivé du latin vitis qui évoque un pays de vignes ou encore il peut sous entendre "le lieu par où l’on passe" par référence à une voie romaine. Le territoire de la commune est occupé depuis la préhistoire, puis par les Celtes, les Romains et les Wisigoths.


Informations pratiques

Mairie de Lévignac-de-Guyenne : 05.53.83.72.11

Office de tourisme du Pays de Duras : 05.53.93.71.18


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chanoine Durengues (1915). Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

(1985). Monographie de Lévignac-de-Guyenne, RIS, BibTeX.

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite