Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > La Force > Les ducs de La Force

Les ducs de La Force

L’histoire de la commune de La Force, est intimement liée à celle des Ducs de La Force. Cette haute lignée de protestants laisse également une marque dans l’histoire de France.

Le premier à occuper le château de La Force est Jacques Nompar de Caumont La Force. Fils de François III de Caumont, il échappe miraculeusement au massacre de la Saint-Barthélémy, contrairement à son père et son frère.

Jacques de La Force est un compagnon fidèle d’Henri de Navarre, même après la conversion de ce dernier à la religion catholique lors de son accession au trône de France. Il est même présent dans le carrosse royal au moment de l’assassinat d’Henri IV par Ravaillac, en 1610.

Il entre ensuite en rébellion contre Louis XIII, à qui il reproche certaines mesures prises à l’encontre des protestants du Sud-Ouest. Finalement, après des mois de conflit, il traite avec le Roi et Richelieu, et devient maréchal de France, sans pour autant renier sa foi. Il meurt le 10 mai 1652.

Son fils Armand lui succède dans le titre de maréchal. Le cinquième Duc de La Force, Henri, élevé par les Jésuites, commandant des armées du roi en Picardie puis en Alsace pendant la Guerre de Trente Ans, est membre de l’Académie Française et du Conseil de Régence, après la mort de Louis XIV. Il tombe en disgrâce après avoir été accusé d’accaparement.

Henri-Jacques de Caumont est actuellement le quatorzième Duc de la Force, toujours propriétaire du château.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jacques Nompar de Caumont (1843). Mémoires authentiques de Jacques Nompar de Caumont, Duc de La Force et Maréchal de France, RIS, BibTeX.

Saint Simon (1947). Mémoires, RIS, BibTeX.


Partager cette visite