Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Léguillac-de-l’Auche

Léguillac-de-l’Auche

Comme beaucoup de communes du Périgord blanc, la commune de Léguillac-de-l’Auche conserve plusieurs édifices de type défensif, construits en réponse aux conflits médiévaux.

Le site de Léguillac-de-l’Auche existe au moins depuis l’époque gallo-romaine. Cependant, c’est l’époque mérovingienne qui est la plus riche d’enseignements pour la ville, avec la découverte de différents sarcophages, à la Fontaine de Girondeau et à Glénon.

L’histoire de la commune est marquée par celle de la région. Il en est ainsi pour sa motte castrale datant du Xe ou du XIe siècle, sise à La Redoute, au-dessus du Bourg, et à présent aménagée pour la promenade. La fondation du Prieuré de La Faye en 1219 est contemporaine de l’élan monastique propre à cette période du Moyen Age. Comme les paroisses avoisinantes, elle a à subir la guerre de Cent Ans, les guerres de Religion, et la période tourmentée de la Fronde .

La commune de Léguillac-de-l’Auche est aujourd’hui prospère et son territoire permet de faire de belles randonnées pédestres et équestres.


Commune

  • Nom des habitants : Léguillacois-de-l'Auche, Léguillacoises-de-l'Auche
  • Superficie : 1431 hectares
  • Population : 812 habitants (2006)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune se compose d’abord de « Léguillac » qui puise son origine du nom d’une personne dont la forme évolue au XIIIe siècle de Parochia Lagulac à Le Guillac fon de Lauche au XVIIIe siècle. Pour la seconde partie du nom de la commune, « l’Auche », vient d’une légende qui raconte qu’une oie tombée vivante dans le gouffre de Mensignac ressort vivant à Font-de-l’Auche, une source d’un affluent de l’Isle. Ainsi, le nom de « l’Auche » est la francisation du mot occitan Auca signifiant « oie ».


Informations pratiques

Mairie de Léguillac-de-l’Auche : 05.53.54.61.41

Office de tourisme de Saint-Astier : 05.53.54.13.85


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hervé Gaillard (1997). Carte archéologique de la Gaule, la Dordogne, RIS, BibTeX.

Chantal Tanet et Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite