Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Le Buisson-de-Cadouin

Le Buisson-de-Cadouin

Alors qu’à la fin du XIXe siècle Le Buisson n’est encore qu’un hameau, il se trouve traversé par une voie de chemin de fer transportant les nombreux pèlerins venus contempler le linceul du Christ conservé à Cadouin.

Ainsi, le lieu connaît un important essor et voit sa population exploser. C’est donc un village auquel on rattache, en 1974, Cadouin, Urval et Paleyrac, pour former la commune du Buisson-de-Cadouin, désormais chef-lieu de canton. Cette réunion explique pourquoi le territoire du Buisson ne comporte pas moins de cinq églises, hors Cadouin.

En plus de cet important patrimoine religieux, comportant notamment une église abbatiale romane, cette commune conserve des demeures nobles, ainsi que l’ensemble des grottes de Maxange, connues pour leurs concrétions calcaires excentriques et autres stalactites ou stalagmites.

Dans les années 1980, la commune d’Urval est rétablie et Le Buisson-de-Cadouin, carrefour naturel entre le Périgord pourpre et le Périgord noir, poursuit de son côté son chemin verdoyant.


Commune

  • Superficie : 5037 hectares
  • Population : 2114 habitants (2006)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le Buisson-de-Cadouin est une commune neuve issue du regroupement de plusieurs villages. Nous savons que Cadouin est issue de Cadoun en langue d’oc qui désigne « un arbre ».


Informations pratiques

Mairie du Buisson-de-Cadouin : 05.53.22.00.41

Office de tourisme : 05.53.22.06.09


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Henri Gaillard (1997). Carte archéologique de la Gaule, la Dordogne, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite