Accueil > Lot-et-Garonne > Agenais > Layrac

Layrac

Village au riche patrimoine, Layrac s’est développé autour d’un monastère du XIe siècle élevé par le frère du vicomte du Brulhois : Hunaud. Le nom de la commune, avec consonance en - ac , témoigne cependant de la colonisation romaine et donc d’une occupation antérieure du site.

La ville a gardé de nombreux vestiges de l’époque médiévale : des maisons à pans de bois qui ornementent la vieille ville, le vieux porche, ainsi que des lavoirs qui jalonnent les alentours.

L’ancien château a été remanié à plusieurs reprises, mais ses parties les plus anciennes remonteraient au XIIe siècle. Layrac est à l’époque une cité importante grâce à la batellerie.

Les faits historiques du protestantisme ont de plus particulièrement influencé Layrac, qui affirme au XVIe siècle son adhésion au parti huguenot et subit des représailles de la Ligue catholique.

L’autel de l’église de Layrac fut par ailleurs consacré par le pape Urbain II en 1906. L’édifice religieux est aujourd’hui classé aux Monuments historiques et complété par un presbytère du XVIIIe siècle.

La commune est riche en châteaux, manoirs, chartreuses et maisons de maîtres que l’on peut admirer tant au sein de Layrac que dans les hameaux voisins, tel celui de Goulens.


Commune

  • Nom des habitants : Layracais, Layracaises
  • Superficie : 3811 hectares
  • Population : 3548 habitants (2006)
  • Cours d'eau :

    Le Gers


Informations pratiques

Syndicat d’initiative de Layrac

Téléphone : 05.53.66.51.53

Mairie : 18, place Jean Jaurès.

Tél : 05.53.87.02.70.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Pierre Allouis L’église Saint-Martin-de-Layrac, Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Lafont-du-Cujula Lot-et-Garonne, description statistique, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite