Accueil > Landes > Adour Chalosse > Larrivière-Saint-Savin

Larrivière-Saint-Savin

La commune de Larriviere-Saint-Savin située dans le Tursan, jouxte son chef-lieu de canton, Grenade-sur-l’Adour, dont elle n’est séparée que l’Adour. Un pont relie les deux communes facilitant leurs contacts commerciaux et sociaux.

Si la commune est créée au début du XIXe siècle par Napoléon Ier, mégalithes et camp de l’époque protohistorique attestent une occupation du sol fort ancienne. Le camp romain de Thun au lieu-dit Saint-Savin est l’un des mieux conservés des Landes.

La vie du lieu se confond ensuite avec l’histoire de l’oratoire de Saint-Savin érigé au XIe siècle qui donne son nom aux habitants du village. La fontaine du même nom est un lieu de dévotion réputé pour guérir les rhumatismes et les maladies des yeux.

Larrivière-Saint-Savin tient une place toute particulière dans le Sud-Ouest par la présence d’une chapelle vouée au rugby, sport régional par excellence.

En effet, la chapelle Notre-Dame-de-Rugby est le sanctuaire national des joueurs de ballon ovale. On y trouve des vestiges de l’ancien oratoire de Saint-Savin et des ex-voto : maillots, ballons, etc.

Galerie photo

Larrivière-Saint-Savin Larrivière-Saint-Savin (40) Larrivière-Saint-Savin (40) Larrivière-Saint-Savin (40) Mairie de Larrivière-Saint-Savin (40)

Commune

  • Superficie : 1685 hectares
  • Population : 577 habitants
  • Origine du nom et description du blason :

    Face à Grenade-sur-l’Adour, sur la rive gauche de l’Adour, Larrivière désigne le fleuve et ses abords.


Informations pratiques

Mairie de Larrivière-Saint-Savin : 05.58.45.92.79, Office du tourisme :

http://www.tourismegrenadois.com


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

, Site de l’office du tourisme du Pays Grenadois, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite