Accueil > Gironde > Langonnais

Langonnais

La ville de Langon et son aire urbaine se trouvent à 48 kilomètres au sud-est de Bordeaux sur la rive gauche de la Garonne, à proximité de la frontière entre les vignes (Graves) et la forêt des Landes.

Si la ville de Langon se développe autour d’un établissement gallo-romain, puis d’un château fort au Moyen Âge, son histoire est durablement liée à celle de la ville de Bazas. Ce pôle militaire et économique très actif est situé à quinze kilomètres plus au sud et Langon en constitue le port fluvio-maritime sur la Garonne.

Tandis que Bazas perd de son activité et de son importance à partir du XVIIIe siècle (perdant son diocèse après la Révolution, son tribunal de grande instance au XXe siècle et une bonne partie de son artisanat), Langon et sa région connaissent un essor commercial et industriel. En 1923, les arrondissements de Bazas et La Réole fusionnent, et c’est Langon qui devient la sous-préfecture.

Au carrefour des Graves et du Sauternais, Langon a pour richesse la vigne. Le Langonnais axe également son économie sur la culture des fruits et légumes, des céréales et du tabac.

Depuis la fin du XXe siècle, la population du Langonnais ne cesse de croître, renforcée par l’étalement de l’agglomération bordelaise.


Région naturelle

  • Origine du nom et description du blason :

    Au sud-est de Bordeaux, le Langonnais s’étend autour de la ville de Langon, sur les deux rives de la Garonne. Le mot Langon vient de alingo , ou peut-être, mais cette hypothèse est contestée, du nom d’une colonie venant de la Moselle, appelée Lingones.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Ville de Langon, RIS, BibTeX.

Office du tourisme du Sauternais, Graves et Pays de Langon, RIS, BibTeX.

Conseil Général de la Gironde, RIS, BibTeX.

Michel Figeac (2005). La Gironde, de la Préhistoire à nos jours, RIS, BibTeX.

Philippe Prévôt (2006). Connaître la Gironde, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite