Accueil > Gironde > Langonnais > Langon

Langon

Langon, siège d’une sous-préfecture, est une ville à l’histoire longue et prospère, notamment grâce à sa situation en bordure de Garonne. Au chapitre du patrimoine, elle conserve notamment de belles maisons anciennes, une toile peinte de la main du maître Zurbaran et un ancien couvent de Carmes.

Dès l’époque gallo-romaine, un établissement se développe sur ce site très bien situé, dans la vallée de la Garonne, à 45 kilomètres au sud-ouest de Bordeaux. L’église de Langon est ensuite rapidement fondée au IVe siècle par saint Paulin, originaire de Bordeaux. Au Moyen Âge, la cité grandit autour d’un château fort, dont ne subsistent que quelques murailles en ruine, et se dote d’une enceinte au XIIe siècle. Elle compte alors deux paroisses:Saint-Gervais et Notre-Dame, auxquelles il faut ajouter au XIIIe siècle un couvent de Carmes, ce qui atteste de son importance.

L’histoire de Langon est indissociable de celle de Bazas, important centre militaire et religieux, de l’Antiquité jusqu’au XVIIIe siècle. Par sa rive fluviale et son port, Langon en constitue le débouché sur la Garonne, rivalisant un temps avec Bordeaux. Au XVIIe siècle, l’activité portuaire de Langon est à son apogée : la ville compte alors 5 ports (des Chais, du Rocher, de la Brèche, des Religieuse et dit de Bazas). Profitant de sa situation privilégiée autour d’un coude du fleuve, au confluent avec le Brion, Langon devient aussi une ville de marchés, sur la route entre Bordeaux et Agen.

Le commerce le plus important est bien-sûr celui des vins. En effet, Langon possède un emplacement stratégique au carrefour des Graves et du Sauternais et une implantation en bordure du fleuve qui lui permettent le développement d’un négoce florissant. Celui-ci tient une place prépondérante dans l’histoire et la prospérité de la ville.

La région langonnaise perpétue sa longue tradition agricole axée sur la viticulture (Graves), mais aussi sur les fruits, les légumes, les céréales et le tabac. Dans ce pays des grands vins blancs de Bordeaux, la gastronomie tient naturellement une place importante. Cependant, la ville montre aujourd’hui une prédominance économique du secteur tertiaire.

Sous-préfecture depuis 1926, Langon est chef-lieu d’un arrondissement de 169 communes.

La ville, pour les amateurs d’art roman, est aussi associée au Cloisters’ museum de New-York, où se trouve une série de chapiteaux de l’ancienne église Notre-Dame-du-Bourg de Langon, réputés parmi les plus beaux de la Gironde.


Commune

  • Code postal : 33227
  • Nom des habitants : Langonnais, Langonnaises
  • Superficie : 1371 hectares
  • Population : 7591 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    de alingo, ou peut-être, mais cette hypothèse est contestée, du nom d’une colonie venant de la Moselle, appelée Lingones.

    les trois tours sont le symbole du château fort qui existait à Langon au XIIIe siècle, le blason, d’or à trois pals de gueule, est celui de la famille des comtes de Foix.


Informations pratiques

Mairie de Langon : 05.56.76.55.33

Office de tourisme de Sauternais-Graves-Pays de Langon : 05.56.63.68.00

www.sauternais-graves-langon.com


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde, RIS, BibTeX.

Michel de La Torre (1990). Gironde, Le guide complet de ses 542 communes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite