Accueil > Gironde > Entre-deux-Mers > Landerrouat

Landerrouat

Sur le territoire de Landerrouat, les sources de la Soulège, du Dousset, du Nourissat et de la Dourdèze abritent le plus important site préhistorique du haut Entre-Deux-Mers entre la Garonne, la Dordogne et le Dropt.

Au lieu-dit Les Vignes-du-Moulin, un atelier de taille de silex fonctionne durant des dizaines de milliers d’années. Une population sédentaire occupe les lieux durant la Protohistoire, comme l’atteste la découverte, à La Verrière, d’un statère d’or de 336-326 av. J.-C. Le site continue à être occupé après cela. En effet, un site à tuiles mis au jour à proximité de l’église subsiste de l’époque gallo-romane.

Le site est, par la suite, occupé par une motte féodale entourée de douves. Au XIVe siècle, un castrum est construit à Landerrouat et entouré de douves. Il est attaqué dès 1345.

L’église paroissiale est bâtie au XIIe siècle. Jusqu’au XVe siècle, des pèlerins de Compostelle, se détournant de la voie de Vézelay, passent par les paroisses de Landerrouat et Esclottes, avant de retrouver leur chemin à Roquebrune, après Monségur. L’église est détruite par les protestants en 1562, et abandonnée. Les fidèles se rendent alors à l’église de La Reyre, également située dans la baronnie. L’église sera réédifiée à Landerrouat vers le milieu du XVIIe siècle, grâce aux généreuses contributions de la bourgeoisie.

Aujourd’hui, la commune vit essentiellement de la viticulture, le terroir étant propice à la culture des vignes.


Commune

  • Code postal : 33223
  • Nom des habitants : les Landerrouatais, Landerrouataises
  • Superficie : 498 hectares
  • Population : 161 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Dropt, la Soulège, le Dousset, le Nourissat, la Dourdèze

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune vient du gaulois lande , évoquant les Landes, et d’ ero , « bois ».


Informations pratiques

Mairie de Landerrouat : 05.56.61.33.98.

http://landerrouat.la-commune.com/

Office du tourisme de Pellegrue : 05.56.61.37.80.

http://tourisme.entredeuxmers.com/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Sylvie Faravel (1991). Occupation du sol et peuplement de l’Entre-Deux-Mers bazadais du Néolithique à 1550, RIS, BibTeX.

MM. Fenet et fils (1888). Atlas du département de la Gironde, sur délibération du conseil général de Gironde du 23 août 1875, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite