Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Lamothe-Montravel

Lamothe-Montravel

Située sur les bords de la Dordogne, la commune de Lamothe-Montravel a connu une occupation continue favorisée par sa situation. De nombreuses découvertes archéologiques permettent d’attester l’occupation du site de Lamothe-Montravel depuis la Préhistoire.

Ainsi, au lieu-dit Dubet, ce sont des céramiques datant l’âge du fer qui sont retrouvées par hasard, à la suite d’un labour. En 1968, un ensemble mobilier antérieur, datant du Néolithique et du bronze ancien, est découvert dans la gravière de Port-de-Flaujagues. C’est au sein de celles-ci qu’est également mise au jour de la céramique gallo-romaine, laquelle permet de soutenir l’hypothèse de la traversée du village par une voie romaine allant de Bordeaux à Périgueux.

À l’époque paléochrétienne, le site est en effet occupé par des villageois romanisés : le village conserve les vestiges d’une villa romaine, dite de Montconet. On trouve par ailleurs, en 1868, une statuette en bronze à l’effigie du dieu Mercure, confirmant la pratique du polythéisme romain.

L’origine du nom de Lamothe, héritage du Moyen Âge, atteste quant à elle l’existence d’un donjon fortifié sur un tertre. Comme en témoigne une boucle de ceinturon sarrasine découverte en amont du village, l’édifice a sûrement connu le passage des Arabes d’Abd-El-Rahman au VIIIe siècle.

Enfin, un élément très particulier du patrimoine achève de retracer l’histoire locale : la colonne Talbot. Le 17 juillet 1453, la plaine de Lamothe-Montravel est en effet le théâtre d’une bataille historique cruciale, la bataille de Castillon, qui met fin à la guerre de Cent Ans. Le petit monument commémore la mort du général John Talbot, commandant de l’armée anglaise, vaincu et tué en ces lieux.

Au XXe siècle, le village de Lamothe-Montravel, placé sur la ligne de démarcation établie au cours de la Seconde Guerre mondiale, du côté de la zone libre, retrouve sa place dans l’histoire.

Aujourd’hui, Lamothe-Montravel est une commune paisible qui conserve son riche patrimoine et qui a pour activité économique principale, la viticulture.


Commune

  • Nom des habitants : Lamothais, Lamothaises
  • Superficie : 1163 hectares
  • Population : 1178 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    la Dordogne, la Lidoire

  • Origine du nom et description du blason :

    Le premier nom vient probablement d’une motte féodale édifiée sur les terres au Moyen Âge. En 1365, le village est connu sous l’appellation de Mota sancti Paxenti, en référence au prieuré de Saint Paixent qui s’y est établi. En 1476, il est répertorié sous le nom de La Motha. Le deuxième nom qui compose celui de la commune actuelle vient de la construction sur sa hauteur du castrum de Monte Revello.


Informations pratiques

Mairie : 05 53 58 62 12

Syndicat d’initiative : 05 53 73 29 62


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hervé Gaillard (1997). Carte archéologique de la Gaule, la Dordogne, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Colonne Talbot

    Le 17 juillet 1453, la plaine de Lamothe-Montravel, où est érigée la même année la colonne Talbot, est témoin d’une bataille historique décisive : la (...)

    Dordogne - Lamothe-Montravel
  • Église Saint-Paixen

    La commune de Lamothe-Montravel possède une église du XIXe siècle dédiée à saint Paixen qui a subi de nombreux remaniements à cause des différents (...)

    Dordogne - Lamothe-Montravel
  • Vierge à l’Enfant de Lamothe-Montravel

    La Vierge à l’enfant de Lamothe-Montravel, statue érigée pour la remercier de sa grâce, est commandée par les Lamothais à la suite de l’épidémie de (...)

    Dordogne - Lamothe-Montravel

Partager cette visite