Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Lalongue

Lalongue

Le village est occupé depuis l’époque gallo-romaine, comme en attestent les nombreuses découvertes archéologiques faites sur le territoire. De son riche passé, Lalongue conserve une église romane et un château à l’origine médiévale.

Sur le site, occupé depuis l’Antiquité, est probablement établi un camp romain entouré de fossés et de talus, et dominé par une ancienne enceinte fortifiée sur motte. L’occupation romaine est attestée par la découverte d’objets, tels qu’un mortier pilon, un brûle-parfum et un poids romain. Ceinturé par de vastes bois, le camp offre un retranchement préservé et stratégique par rapport à la voie romaine.

L’église romane, construite sur la motte, et le premier château datent du XIe siècle. Au Moyen Âge, le bourg de Lalongue compte vingt-six foyers, dont celui du noble Saussanet de Lescun. Son château, qui cohabite avec l’abbaye laïque, est reconstruit au XVIIIe siècle.


Commune

  • Superficie : 794 hectares
  • Population : 180 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Grand Lèes

  • Origine du nom et description du blason :

    Du gascon lana (« la lande ») et longa (« longue »), l’étymologie du village de Lalongue renvoie clairement à son emplacement géographique le long de la vallée du Grand-Lèes, qu’il domine.


Informations pratiques

Mairie de Lalongue : 05.59.68.50.02

Office de tourisme de Lembeye en Vic : 05.59.68.28.78

http://www.tourisme-vicbilh.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.

Georges Fabre (1994). Carte archéologique de la Gaule, Pyrénées-Atlantiques, RIS, BibTeX.

(1990). Les Cahiers du Vic-Bilh, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite