Accueil > Gironde > Langonnais > Lados

Lados

Lados, dans l’actuel canton d’Auros, est le siège d’une ancienne baronnie qui a failli devenir une bastide lors de l’occupation anglaise. La commune est en effet située sur un emplacement idéal avec des ruisseaux et un sol fertile.

Des archives mentionnent que le 8 juin 1281, le roi Édouard Ier d’Angleterre, duc d’Aquitaine, mande à l’abbé Pierre de Saint-Ferme de se rendre à Lados. Il a pour mission de trouver un lieu convenable à une bastide, et de concéder une charte de coutume aux futurs habitants. Mais le projet est abandonné, avec la mort, la même année à Londres, de l’abbé bénédictin, homme de confiance du souverain anglais.

De l’ancienne baronnie que constituent les terres de Lados, ne subsiste qu’un vestige du château, un haut mur bâti en bel appareil au lieu-dit Le Castéra, qui domine la vallée du Beuve. Ce château existe pourtant dès 1253. Les seigneurs en sont des hommes de confiance des souverains anglais. Odon de Lados est ainsi maire de Bordeaux de 1308 à 1310. Le célèbre Jean de Fabas, vicomte de Castets, s’intitule baron de Lados au XVIe siècle. La ruine du château est consommée à la Révolution et une ferme agricole importante est construite avec ses matériaux.

La commune est située entre deux petits ruisseaux aboutissant au Beuve. Le sol accidenté et varié permet diverses cultures, comme la vigne et la prune à pruneaux. Les prairies fertiles permettent également l’élevage de bœufs de la race bazadaise.

François Mauriac, qui choisit les noms des personnages de ses romans dans les villes et villages de son pays, imagine pour Génitrix une servante du nom de Marie de Lados.


Commune

  • Code postal : 33216
  • Nom des habitants : Ladossais, Ladossaises
  • Superficie : 649 hectares
  • Population : 136 habitants (2006)
  • Origine du nom et description du blason :

    de l’anthroponyme gaulois Latus et du suffixe aquitain -ossum.


Informations pratiques

Mairie de : 05.56.65.44.55

Syndicat d’initiative du canton d’Auros : 05.56.65.47.69


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde, RIS, BibTeX.

Michel de La Torre (1990). Gironde, Le guide complet de ses 542 communes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Église Saint-Martin

    Exception faite de son clocher du XIXe siècle, l’église Saint-Martin de Lados montre encore la silhouette harmonieuse d’une église romane simple et (...)

    Gironde - Lados
  • Mairie-école de Lados

    Comme beaucoup de communes rurales, Lados se dote d’une mairie à la fin du XIXe siècle. Le bâtiment abrite également les locaux de l’école.
    La façade (...)

    Gironde - Lados
  • Statue de la Vierge de l’église Saint-Martin

    L’église Saint-Martin de Lados est redécorée au XVIIIe siècle. Elle abrite cependant une statue de la Vierge beaucoup plus ancienne.
    L’intérieur de (...)

    Gironde - Lados
  • Tableau représentant sainte Radegonde

    Au XVIIIe siècle, le curé de la paroisse Saint-Martin de Ludos fait décorer son église. La nef abrite un tableau peint à cette époque dédiée à sainte (...)

    Gironde - Lados

Partager cette visite