Accueil > Landes > Landes océanes > Labenne

Labenne

Labenne, en occitan La Vena, est une station balnéaire de la côte d’Argent. Elle s’est développée au XIXe siècle grâce à l’assèchement des marais, lancé par Napoléon III, et à l’exploitation des forêts de résineux.

Mentionnée dès 1296, la commune de Labenne est historiquement liée à celle de Capbreton puisqu’elles ne forment qu’une seule et même baronnie royale de 1336 à 1582.

Au XIXe siècle, Napoléon III crée le domaine de Labenne. Il fait l’acquisition de 900 hectares de marais, à cheval sur le territoire de Labenne et des communes voisines. Puis il entreprend l’assèchement des marais pour les transformer en terres cultivables. Le domaine appartient dans un premier temps au comte Walewski, fils de Napoléon Ier. Il est ensuite légué à l’un des fils illégitimes de Napoléon III, Louis-Ernest, futur comte de Labenne.

La commune, dont les activités sont traditionnellement agricoles et sylvicoles, fait, à la fin du XIXe siècle, le choix de l’industrialisation, avec la construction d’une usine de distillation de produits résineux.

Au XXe siècle, les activités de tourisme se développent partout dans la région landaise, avec des conséquences positives pour l’essor de la commune. En 1928, Jules Bouville, maire de Labenne, décide la création d’une station balnéaire, baptisée « Labenne Océan », qui attire les estivants notamment grâce à l’Institut Hélio-Marin. La réserve naturelle du marais d’Orx favorise quant à elle le tourisme vert.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la base radar du « mur de l’Atlantique » s’installe à Labenne. Des bunkers érigés entre 1942 et 1944 sont encore visibles.

De nombreuses entreprises sont implantées à Labenne, telles que la Tecma, Guyenne et Gascogne ou encore Geladour.


Commune

  • Nom des habitants : Labennais, Labennaises
  • Superficie : 2448 hectares
  • Population : 4404 habitants (2009)
  • Origine du nom et description du blason :

    Plusieurs hypothèses ont été émises concernant le nom de Labenne. Il pourrait venir de l’occitan avena , qui signifie « avoine » ; ou du latin mérovingien venna , qui désigne un barrage pratiqué sur un cours d’eau ; ou enfin de l’occitan lapenne qui signifierait « hauteur ». Il existe d’ailleurs à Labenne un immense tuc appelé la Montagne.


Informations pratiques

Mairie de Labenne : 05 59 45 46 60

ville.labenne@wanadoo.fr

Office de Tourisme : 05.59.45.40.99

http://www.tourisme-labenne.com

infos@tourisme-labenne.com


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Agence de Développement Économique et Touristique (1984). Tourisme et soleil, Landes 2, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.

M. de la Torre (1990). Landes ; le guide complet de ses 331 communes, RIS, BibTeX.

Francis HIRIGOYEN (2003). Histoire de la baronnie de Labenne-Capbreton et de la vicomté de Maremne, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite